3 min de lecture Théâtre

Festival d'Avignon 2016 : "Les Damnés", "2666"... les spectacles les plus attendus

C'est la 70e édition du Festival d'Avignon. Du 6 au 24 juillet, la cité des papes va se transformer en immense scène de théâtre. Focus sur les créations qui ne manqueront pas de créer l'événement.

"Les Damnés" de Visconti est la pièce d'ouverture du Festival d'Avignon
"Les Damnés" de Visconti est la pièce d'ouverture du Festival d'Avignon Crédit : Christophe Raynaud de Lage
Benjamin Pierret
Benjamin Pierret
et Sylvain Zimmermann

Le Festival d'Avignon fête ses 70 ans. Comme chaque année, et durant près de trois semaines, tous les recoins de la cité des Papes vont se transformer en scènes éphémères, sur lesquelles des artistes venus du monde entier présenteront leurs dernières créations. Fondé en 1947 par le comédien et metteur en scène Jean Vilar, le festival est devenu au fil des années, le rendez-vous incontournable de tous les amoureux de théâtre. Plus de 1.400 spectacles seront présenté dans le Off cette année. 

Et si, comme toujours, le Festival d'Avignon est un lieu de rencontres, d'échanges et d’enrichissements culturels, la cuvée 2016 se fait dans un contexte particulier. Le rendez-vous a été secoué par la politique ces dernières années. En 2014, Olivier Py, l'actuel directeur du Festival d'Avignon, avait ainsi menacé de l'annuler si la candidate du Front National remportait les municipales. "Je ne me vois pas travaillant avec une mairie Front national. Cela me semble tout à fait inimaginable. Donc je pense qu'il faudrait partir", avait affirmé à l'époque Olivier Py sur France Info. C'est finalement la candidate PS qui l'a emporté. 

Alors que l'édition 2015 était dédiée à Charlie Hebdo, ce 70e anniversaire voit les mesures de sécurité renforcées, comme des témoins de la terreur semée à nouveau ces derniers mois. Ces paramètres particuliers n'empêcheront pas la tenue du festival et déjà quelques unes des représentations se démarquent. Focus sur trois spectacles particulièrement attendus par le public et la critique.

"Les Damnés" ouvrent le bal

Les Damnés fait l'ouverture du festival et s'annonce déjà comme l'un des sommets de l'édition 2016. D'abord parce que cette création marque le retour de la troupe de la Comédie-Française au Festival d'Avignon, après 23 ans d'absence. On retrouve ainsi dans la Cour d'honneur du Palais des papes : Sylvia Bergé, Éric GénovèseDenis Podalydès, mais aussi Guillaume Gallienne

À lire aussi
Thibault de Montalembert et Valentin de Carbonnieres lors de la 31ème cérémonie des Molières, le 13 mai 2019 théâtre
Molières 2019 : Gardin, Foïs, Solès ... Découvrez le palmarès

La pièce a été montée par Ivo van Hove, l'un des plus grands metteurs en scène actuels. Directeur artistique du Toneelgroep Amsterdam, le Belge a été acclamé partout sur la planète avec ses dernières créations : Antigone de Sophocle avec Juliette Binoche, Vu du pont avec Charles Berling ou encore l’ultime projet de David Bowie : Lazarus, présenté cet hiver à Broadway. Sa version desDamnés devrait faire parler par d'elle en raison de son histoire tirée du film éponyme de Luchino Visconti, avec Helmut Berger, datant de 1969 : celle d'une famille contrainte de s'allier au régime nazi, alors au pouvoir, pour protéger ses intérêts.

Du 6 au 9 et du 1 au 9 juillet, à 22 heures, dans la cour d'honneur du Palais des papes.

"2666" : la pièce fleuve de Julien Gosselin

"2666", est une adaptation du roman de Roberto Bolaño
"2666", est une adaptation du roman de Roberto Bolaño

Après sa renversante version des Particules élémentaires, de Michel Houellebecq, il y a trois ans, Julien Gosselin présente à Avignon 2666, une œuvre ambitieuse sur les atrocités du XXe siècle, les dangers de notre ère, et l'impuissance de l'être humain face au mal. La pièce est adaptée du roman-fleuve éponyme du Chilien Roberto Bolaño, inachevé et publié en 2004 à titre posthume. Ce spectacle se démarque par sa longueur : 11h30, entracte compris. Les festivaliers pourront le découvrir à Avignon avant sa reprise au théâtre de l'Odéon à Paris, à partir de septembre. 


Les 8, 10, 12, 14 et 16 juillet, à 14 heures, à la Fabrica. 

Olivier Py s'attaque au mythe de Prométhée

Une répétition de la pièce "Prométhée enchaîné"
Une répétition de la pièce "Prométhée enchaîné" Crédit : Christophe Raynaud de Lage

Le mythe éternel de Prométhée, revisité par Olivier Py. Avec Prométhée enchaîné, le directeur du festival repense l'histoire de celui qui, parce qu'il avait désobéi aux dieux de l'Olympe, s'est retrouvé attaché au Mont Caucase, condamné à voir son foie constamment dévoré par un Aigle. Une histoire de désobéissance, et une "leçon d'insurrection" selon son metteur en scène. 

Du 6 au 10 et du 14 au 17 juillet, à l'espace pluriel La Rocade - Centre culturel La Barbière.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Théâtre Avignon Guillaume Gallienne
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants