2 min de lecture Bernard Pivot

Bernard Pivot : "La langue française est misogyne"

REPLAY - Bernard Pivot célèbre la langue française dans son nouveau livre "Au secours! Les Mots m'ont mangé". Le texte est accompagné du DVD du spectacle qu'il joue régulièrement sur scène, partout en France.

Laissez-vous tenter Laissez-vous tenter Yves Calvi & Le Service Culture iTunes RSS
>
Bernard Pivot, partie 1 Crédit Image : AFP/JEAN-PIERRE MULLER | Crédit Média : RTL | Durée : | Date :
La page de l'émission
Bernard Lehut
Bernard Lehut et Capucine Trollion

Bernard Pivot publie Au secours ! Les Mots m'ont mangé. Le texte est accompagné du DVD du spectacle que l'auteur a créé l'an dernier au Théâtre du Rond-Point à Paris et qu'il joue régulièrement en région. Un texte qui met en scène un écrivain, lauréat du prix Goncourt qui se raconte dès son plus jeune âge, il s'est passionné pour les mots, leur richesse, leur subtilité voire leur complexité. On l'a compris, Au secours ! Les mots m'ont mangé est l'occasion pour Bernard Pivot, de célébrer la langue française avec de l'humour, de l'esprit et un bel appétit.

L'écrivain du livre joué sur scène par Bernard Pivot a puisé dans Le Petit Larousse, son "copain de jeu" comme il dit, l'amour des mots, y compris des noms propres. "Les dictionnaires sont les meilleures agences de voyages du monde", clame l'auteur dans son spectacle. "Le Larousse a été mon meilleur copain d'enfance, tout comme une vieille édition des Fables de la Fontaine. Je l'ai lu. Le goût des mots et des dictionnaires m'est resté."

Le manque de clarté de la langue française

L'amour de la langue française ne rend pas aveugle, Bernard Pivot souligne souvent son manque de clarté, de rigueur.  "Pourquoi ne dirait-on pas un sexe et une sexe ? C'est incroyable", explique Bernard Pivot. Pourrait-on donc penser que la langue française est misogyne. " Oui elle l'est. Elle n'accorde pas de la place aux femmes.". C'est ce qui fait le charme de cette langue : ses incohérences et ses bizarreries. Quant à la réforme de l'orthographe, Bernard Pivot n'est pas pour un changement impérieux "Je pense que la langue se simplifie d'elle-même. On n'est pas obligé de la changer autoritairement. C'est l'usage qui décide", poursuit l'auteur. 

L'art de la parole

L'écrivain à succès que Bernard Pivot interprète dans son spectacle, doit tenir sa réputation. Il n'a plus le droit de malmener la langue française et il constate : "Cela fait 50 ans que je surveille ce que je dis". "Je suis parti de cette idée : est-ce que cela veut dire qu'un écrivain va malmener son écriture ? La première fois où mon écrivain dit 'Henriette je t'aime', elle lui demande d'être plus original", explique Bernard Pivot. Mais l'auteur ne fait pas attention à tout ce qu'il dit : "Je me surveille un peu, mais pas assez", sourit l'écrivain. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Bernard Pivot Laissez-vous tenter Littérature
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants