1 min de lecture Énergie

Voiture électrique : il y a du nouveau dans les bornes de recharge

CHRONIQUE - En France, 40.000 voiture électriques circulent. Le marché a du mal à décoller. L'une des raisons, c'est le manque de prises pour les recharger, et donc la peur de tomber en panne en rase campagne. Mais il va y avoir du nouveau cette année.

Il y a aujourd'hui 8.000 bornes de recharge en France
Il y a aujourd'hui 8.000 bornes de recharge en France Crédit : AFP / Jacques Demarthon
Virgine Garin
Virginie Garin Journaliste RTL

L'une des voitures électriques les plus vendues, c'est la Zoé. Elle avait un problème : on ne pouvait pas la brancher partout. Sur une prise classique, c'était impossible. Il fallait un boîtier spécial chez soi, ou aller sur des bornes publiques.

Renault sort un câble qui va permettre de la recharger sur une simple prise de 220 volts. Autre nouveauté : Vinci va développer les bornes publiques dans ses parkings. Pour l'instant, six seulement sont équipées. Il y en aura 80 avant la fin de l'année.

Bientôt un "droit à la prise"

En tout en France, il y a aujourd'hui 8.000 bornes de recharge, surtout publiques, installées par les mairies. Là où c'est plus compliqué, c'est à la maison, chez les particuliers : avoir une prise dans son garage. Alors la loi va changer. En 2015, va être créé le "droit à la prise". Dans n'importe quel immeuble, que vous soyez propriétaire ou locataire, vous pourrez faire installer votre prise. Le syndic n'aura pas le droit de refuser.

On est loin des 400.000 bornes prévues par le Grenelle de l'Environnement d'ici à 2020. Cela semble impossible à atteindre. Mais dans le courant de l'année, le nombre va augmenter. Sachant que de nouveaux modèles de voitures sont annoncés, un peu moins chères (aujourd’hui, il faut compter 15.000 euros, bonus écologique inclus) et plus performantes (l'autonomie actuelle est de 150 kilomètres).

À lire aussi
sécurité routière
Les voitures radars privées étendues à quatre régions : vers une hausse des PV ?

Les constructeurs espèrent un décollage du marché. Car rouler en ville en électrique, ça a des avantage. Cela coûte 1,50 euro les 100 kilomètres. C'est cinq à sept fois moins cher que l'essence ou le gazole. Surtout, cela permet de mieux respirer. Il est vrai que les batteries - et ce qu'elles contiennent - ne sont pas très écologiques. Mais au moins, la voiture électrique ne pollue pas l'air.

>
Voitures électriques : la fin de la peur de la panne ? Crédit Média : Virginie Garin | Durée : | Date :
La rédaction vous recommande
Lire la suite
Énergie Écologie Info
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants