1. Accueil
  2. Actu
  3. Tunnel sous la Manche : 19 ouvriers intoxiqués au monoxyde de carbone
1 min de lecture

Tunnel sous la Manche : 19 ouvriers intoxiqués au monoxyde de carbone

Dix-neuf ouvriers ont été intoxiqués au monoxyde de carbone, dans la nuit de samedi à dimanche, alors qu'ils travaillaient dans le tunnel. Leur état n'inspire cependant pas d'inquiétude.

Plus de 60 ouvriers ont été évacués ce dimanche du tunnel sous la Manche après l'intoxication de plusieurs ouvriers.
Plus de 60 ouvriers ont été évacués ce dimanche du tunnel sous la Manche après l'intoxication de plusieurs ouvriers.
Crédit : AFP / DENIS CHARLET
La rédaction numérique de RTL & AFP

Selon la préfecture du Pas-de-Calais, plus de 60 ouvriers mandatés ou employés par Eurotunnel étaient en train de changer des rails, dans le sens Calais-Folkestone, quand un ouvrier soudeur a été pris d'un malaise, vers 2h30 ce dimanche 26 janvier. Soixante-neuf personnes au total travaillaient sur ce chantier dans la nuit de samedi à dimanche selon Eurotunnel, 64 selon la préfecture.

L'ouvrier pris d'un malaise, intoxiqué au monoxyde de carbone, "a été transféré au centre hospitalier de Lille mais sa situation n'est absolument pas préoccupante", selon la préfecture. "Le plus atteint, n'ayant pas révélé de teneur en CO anormale lors d'une analyse de sang, a été envoyé à Lille pour des investigations plus approfondies", a de son côté indiqué Eurotunnel. Il devrait sortir dans l'après-midi.

Enquête en cours pour déterminer les causes de l'accident

Un poste médical avancé a été immédiatement établi pour examiner les ouvriers restants, qui ont été évacués. Selon la préfecture, dix-neuf ouvriers ont été hospitalisés à Calais, Boulogne-sur-Mer et Dunkerque où "certains ont inhalé de l'oxygène pour que les traces de monoxyde de carbone soient évacuées". "C'est le point de vue de la préfecture", a souligné Eurotunnel, indiquant que ces personnes ont été "envoyées à titre préventif dans les hôpitaux" et en "sont sorties pour la plupart". "Des tests ont révélé qu'il n'y avait pas de monoxyde de carbone à des niveaux importants", a encore affirmé Eurotunnel.

"Il y a notamment trois personnes dont on suspectait qu'elles aient un taux de monoxyde à surveiller sans atteindre des seuils d'alerte, ce qui est normal dans des activités de soudure", a indiqué Eurotunnel. L'opération s'est achevée aux alentours de 6h30. Une enquête judiciaire est en cours pour déterminer les causes de l'accident.

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/