1 min de lecture Connecté

Windows 10 : Microsoft crée une mise à jour après une alerte sécurité de la NSA

VU DANS LA PRESSE - Après une faille de sécurité signalée par la NSA, ce mardi 14 janvier, Microsoft a publié une mise à jour du système pour tous les utilisateurs de Windows 10, Windows Server 2016 et Windows Server 2019.

Un visuel de Microsoft Windows (image d'illustration)
Un visuel de Microsoft Windows (image d'illustration) Crédit : AFP
Sarah Ugolini
Sarah Ugolini

Microsoft alerte les utilisateurs de Windows 10. En effet, après une faille de sécurité majeure signalée par la NSA (Agence nationale de sécurité), la multinationale informatique a publié une mise à jour du système pour tous les utilisateurs des versions les plus récentes de Windows : Windows 10, Windows Server 2016 et Windows Server 2019. Les personnes les utilisant sont invitées à mettre à jour leurs appareils le plus rapidement possible

Comme l'a révélé Le Monde, la faille de sécurité informatique touchant Microsoft a été signalée par la NSA à l'entreprise. C'est le premier signalement de l'agence spécialisée dans le renseignement. En effet, la NSA garde souvent pour elle les failles de sécurité qu'elle découvre afin de les utiliser pour ses activités d'espionnage, comme l'ont révélé des documents rendus publics par le lanceur d'alerte Edward Snowden. Une décision dont on ignore les raisons, mais qui montre un changement de politique de l'agence, qui redore ainsi quelque peu son image.

En effet, en 2017, un groupe de hackers avait publié en ligne une faille de sécurité de Windows que l’agence avait gardée secrète afin de pouvoir mener des opérations d’espionnage informatique pendant plusieurs années. Quelques semaines après, on apprenait que cette même faille de sécurité sur Windows avait été exploitée par des hackers nord-coréens puis russes dans les attaques WannaCry et NotPetya, qui avait touché des dizaines de milliers d'ordinateurs. La NSA avait alors été vivement critiquée pour ne pas avoir signaler cette faille dans ses logiciels à Microsoft et ne pas avoir alerté le public non plus. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Connecté Cybersécurité Microsoft
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants