1 min de lecture High-tech

Une nouvelle faille Android menace près d'un milliard de smartphones et tablettes

Plusieurs entreprises de sécurité informatique ont mis au jour une nouvelle vulnérabilité d'Android, le système d'exploitation pour mobiles de Google.

Android est le logiciel mobile le plus populaire au monde
Android est le logiciel mobile le plus populaire au monde Crédit : JUSTIN SULLIVAN / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
Benjamin Hue
Benjamin Hue
Journaliste RTL

Une nouvelle vulnérabilité d'Android a été révélée la semaine dernière. Plusieurs entreprises de sécurité informatique ont mis au jour la faille Stagefright 2.0. Elle pourrait permettre à des pirates d'accéder à une téléphone grâce à des fichiers sons et vidéo MP3 et MP4. Une fois ouverts sur un appareil Android, ces fichiers pourraient leur permettre d'exécuter du code à distance pour accéder au contenu du téléphone ou installer des logiciels malveillants.

Quelques semaines après la découverte de la faille Stagefright, qui aurait pu permettre à des pirates de prendre le contrôle d'un appareil via un simple MMS, près d'un milliard de téléphones et tablettes évoluant sous le système d'exploitation de Google sont à nouveau exposés. Selon l'entreprise de sécurité informatique Symantec, aucune attaque exploitant la faille n'a encore été recensée.

Jugeant cette faille "majeure", Google a déjà publié un correctif qui a été envoyé à tous les utilisateurs de Nexus, les smartphones qu'il développe directement. Mais tous les téléphones vulnérables ne sont pas encore immunisés. Google ne contrôle pas les mises à jour d'Android pour les appareils qui utilisent son logiciel mais sont développés par d'autres fabricants. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
High-tech Google Androïd
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants