1 min de lecture Fil Futur

Une fausse application WhatsApp trompe un million de personnes sur Android

Cette copie de la messagerie instantanée renfermait en réalité un malware publicitaire.

WhatsApp a dépassé le cap des 2 milliards d'utilisateurs
WhatsApp a dépassé le cap des 2 milliards d'utilisateurs Crédit : Flickr
Benjamin Hue
Benjamin Hue
Journaliste RTL

Malgré les efforts consentis par Google pour sécuriser le magasin d'applications de son système d'exploitation Android, des développeurs malveillants réussissent régulièrement à contourner les protections de l'éditeur et à tromper des utilisateurs avec de fausses applications.

Dernière illustration avec un avatar de la célèbre application WhatsApp qui a dupé plus d'un million d'utilisateurs la fin de la semaine dernière avant d'être retirée du Play Store, comme l'a rapporté un utilisateur de Reddit.

Baptisée Update WhatsApp Messenger et développée par WhatsApp Inc., l'application en question avait tous les atours de l'application officielle. Elle se présentait comme une mise à jour de la messagerie instantanée propriété de Facebook. Sauf qu'elle renfermait en réalité un malware publicitaire. Une fois connectée à Internet, elle diffusait de la publicité sous la forme de fenêtres surgissantes afin de rémunérer ses créateurs. Elle contenait également un code permettant l'installation d'un autre programme malveillant.

Les créateurs de l'application frauduleuse ont profité d'une faille du Play Store de Google. Ils ont inséré un espace invisible à la fin du nom de l’application pour se faire passer pour l'éditeur officiel de WhatsApp, WhatsApp Inc. En réalité, la société éditrice de la contrefaçon se nommait WhatsApp+Inc%C%AO. Cela a suffi à berner les algorithmes de Google chargé de contrôler les applications soumises à la validation sur le Play Store. L'application a finalement été retirée de la plateforme.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Fil Futur Google Informatique
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants