1. Accueil
  2. Actu
  3. Tech
  4. Un sac à dos pour abeilles pour expliquer leur déclin
2 min de lecture

Un sac à dos pour abeilles pour expliquer leur déclin

REPLAY - Intel équipe des abeilles d'un petit capteur qui devrait aider à comprendre leur déclin.

Des abeilles à l'entrée d'une ruche (illustration).
Des abeilles à l'entrée d'une ruche (illustration).
Crédit : AUSLOOS/SIPA
Innovations week-end du 11 septembre 2016
02:50
Sophie Joussellin

Des chercheurs de chez Intel ont décidé de mettre un sac à dos à des abeilles. En réalité, il s'agit d'un mini capteur qui mesure 2 mm et demi et qui est collé sur le dos de 10 000 abeilles. Cette expérimentation se déroule dans l'état australien de Tasmanie car c'est une région qui connaît un déclin important des abeilles.

Ce mini-capteur est alimenté en énergie par le battement des ailes des abeilles et il va permettre d'enregistrer tous les paramètres de leurs déplacements : leurs parcours dès qu'elles sortent de la ruche, la durée de leurs vols ainsi que les changements brutaux de direction qui peuvent être riches en informations.

En effet, ils indiquent forcément que l'abeille est confrontée à quelque chose d'inattendu, d'inhabituel, qui la stresse et qui fait qu'elle essaye d'y échapper. Ca peut être la présence d'une pollution quelconque, de pesticides ou un changement brutal de conditions météorologiques. Le capteur enregistre également toutes les données météo, humidité, UV et température dans la zone.

Afin de récolter ces données, les chercheurs n'ont pas besoin de récupérer physiquement le capteur. Le "sac à dos" des abeilles est équipé de la technologie RFID, une technologie sans fil et les chercheurs ont aussi installé dans les ruchers des mini ordinateurs. A chaque fois qu'une abeille équipée d'un capteur rentre chez elle, les données qui sont stockées sur son dos sont automatiquement transférées sur l'ordinateur de la ruche que les chercheurs peuvent interroger à distance pour récupérer les données et les étudier.

À lire aussi

Bien sûr ces données ne peuvent pas expliquer à elles seules le déclin des abeilles. Elles sont en quelque sorte un point de départ. Quand un chercheur repère une ou plusieurs ruches dans un endroit où les abeilles ont un comportement étrange, ils vont se rendre sur le terrain pour essayer de comprendre. Ils vont aller faire des prélèvements des sols, de l'air et interroger les services météo pour tenter d'avoir une explication.

Pour l'instant, l'expérimentation en est à ses débuts, on commence à collecter les données. Le but de cette expérimentation est aussi de connecter des ruches du monde entier pour essayer de mieux comprendre le déclin des abeilles. Les apiculteurs qui sont intéressés peuvent participer au programme.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/