1. Accueil
  2. Actu
  3. Tech
  4. Pokemon Sleep : la suite de Pokémon Go veut vous faire jouer en dormant
2 min de lecture

Pokemon Sleep : la suite de Pokémon Go veut vous faire jouer en dormant

Après la chasse aux créatures imaginaires, les créateurs de Pokémon Go s'intéressent au sommeil des joueurs.

Benjamin Hue & AFP

Trois ans après le lancement phénomène de Pokémon Go avec Niantic, la Pokemon Company continue d'exploiter le filon de la franchise à succès. La filiale du géant japonais Nintendo a annoncé ce mercredi 29 mai le lancement l'année prochaine d'un mystérieux jeu mobile auquel les joueurs pourront s'adonner en dormant. 

Baptisé Pokémon Sleep, le titre entend exploiter le sommeil des joueurs pour affecter le jeu. "Notre objectif est de faire du sommeil un divertissement", a souligné le président de la Pokemon Compagny Tsunekazu Ishihara devant la presse à Tokyo. Selon le président de Niantic,le jeu doit fournir aux joueurs l'énergie nécessaire pour se lancer dans leurs aventures quotidiennes de Pokémon Go.

Conçu par le studio Select Button à l'origine de Pokémon : Magicarpe Jump, Pokémon Sleep sera accompagné d'un nouvel accessoire conçu par Nintendo, le Pokémon Go Plus+. Doté d'un accéléromètre, cet objet à poser sur le lit la nuit pourra traquer le sommeil de l'utilisateur et transmettre les informations au jeu en Bluetooth. Le prix et les images du jeu n'ont pas été dévoilés.

La popularité des Pokémon jamais démentie

La popularité des Pokemon ("pocket monsters", monstres de poche), devenus des icônes de la pop culture mondiale, ne s'est jamais démentie depuis leurs premiers pas dans un jeu vidéo en 1996 sur la mythique console Game Boy, suivi d'un dessin animé diffusé à la télévision et de cartes à collectionner et échanger entre amis.

À lire aussi

Le lancement de Pokemon Go avait donné lieu à une frénésie. Le jeu repose sur la réalité augmentée, une technologie qui fait apparaître des éléments virtuels dans le monde réel et utilise la géolocalisation pour permettre à ses utilisateurs d'attraper les petits personnages fictifs. 

Il y a trois ans, les autorités de nombreux pays avaient lancé des appels à la vigilance et rappelé les règles de sécurité de base dans l'espace public, certains utilisateurs prenant des risques inconsidérés pour mettre la main sur des Pokemon. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/