1. Accueil
  2. Actu
  3. Tech
  4. Nudité, racisme, violence, sexe : les publications que Facebook autorise et celles qu'il interdit
2 min de lecture

Nudité, racisme, violence, sexe : les publications que Facebook autorise et celles qu'il interdit

ÉCLAIRAGE - Le réseau social a récemment modifié ses standards de communauté afin de réaffirmer l'interdiction de contenus gênants mais autoriser certaines publications jusque-là interdites.

Un internaute sur Facebook
Un internaute sur Facebook
Crédit : iStock
Romain Renner
Romain Renner

La justice française se penche ce jeudi 21 mai sur le conflit qui oppose un professeur passionné d'art à Facebook. Le réseau social avait supprimé son profil il y a quatre ans pour avoir partagé un contenu sur L'origine du monde de Courbet, un tableau qui représente un sexe féminin. Le réseau social a fait appel de la décision du tribunal de grande instance de Paris, qui s'est déclaré compétent pour juger cette affaire le 5 mars dernier, et tente de faire traîner le dossier.

Ce conflit a toutefois permis de mettre en lumière les conditions d'utilisation de Facebook en matière de nudité. Ces dernières ont d'ailleurs évolué ces derniers mois. Le nu est toujours banni. Selon les standards de la communauté, modifiés en mars dernier, les scènes de nudité sont "limitées" car "certaines audiences (...) peuvent être sensibles à ce type de contenu, en particulier de par leur culture ou leur âge". Facebook "supprime les photographies présentant des organes génitaux ou des fesses entièrement exposées" et "limite certaines images de poitrines féminines si elles montrent le mamelon". Facebook interdit également "les images illustrant explicitement des rapports sexuels". Le réseau social se réserve également le droit de supprimer "les descriptions d'actes sexuels qui entrent dans le détail"

L'information et la sensibilisation autorisées

Les clichés d'allaitement ou montrant des "cicatrices post-mastectomie" sont en revanche autorisées, au même titre que les photographies d’œuvres d'art mettant en scène de la nudité. Afficher une photo de L'origine du monde est donc désormais possible. Les contenus créés numériquement subissent également les restrictions de Facebook concernant la nudité "sauf s'ils sont publiés à des fins éducatives, humoristiques ou satiriques".

"L'origine du monde" (1866) de Gustave Courbet
"L'origine du monde" (1866) de Gustave Courbet
Crédit : RMN-Grand Palais (Musée d'Orsay) / Hervé Lewandowski

La politique concernant les contenus violents n'a, elle, pas évolué. Facebook permet le partage de ce genre de publications lorsque celui-ci a pour but de "condamner ou sensibiliser" sur le sujet. "Nous supprimons les images explicites lorsqu'elles sont partagées par sadisme ou pour célébrer ou glorifier la violence", est-il préciser dans les standards de la communauté. Le réseau social surveille de très près les attaques concernant "la race, l'ethnicité, l'origine nationale, la religion, l'orientation sexuelle, le sexe ou identité sexuelle, l'infirmité ou l'état de santé" des personnes.

À lire aussi

Facebook supprime "les discours incitant à la haine" mais doit être vigilant de garantir la liberté d'expression et le débat, d'autant qu'il précise explicitement que "les commentaires humoristiques, satiriques ou sociaux" sont autorisés. C'est pourquoi il est obligatoire d'être inscrit à Facebook sous sa véritable identité et qu'il est demandé aux utilisateurs "d'associer leur nom et profil à tout contenu gênant même s'il n'enfreint pas les règles".

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/