1. Accueil
  2. Actu
  3. Tech
  4. Léo, le robot qui enregistre vos bagages à l'aéroport
2 min de lecture

Léo, le robot qui enregistre vos bagages à l'aéroport

REPLAY - L'aéroport de Genève vient de tester Léo, un nouveau robot qui porte et enregistre les bagages des voyageurs.

Sophie Jousselin
Sophie Jousselin
Crédit : Maxime Villalonga
Léo, le nouveau robot bagagiste
02:45
Sophie Joussellin

Léo évite aux voyageurs la corvée d'enregistrement des bagages. A leur arrivée à l'aéroport, ils vont directement à leur porte d'embarquement, à condition de s'être enregistrés en ligne auparavant. Ils gagnent donc du temps. A terme, en multipliant les "Léo" on peut imaginer fluidifier la circulation à l'intérieur des terminaux.

Le robot fait le guet à l'entrée de l'aéroport, au niveau des taxis ou des bus. Le voyageur qui s'adresse à lui scanne d'abord sa carte d'embarquement. Une trappe s'ouvre, il y dépose sa valise et automatiquement l'étiquette est éditée. Le voyageur la colle sur le bagage, la trappe se referme. Le voyageur ne retrouvera sa valise qu'à l'arrivée.

Pendant ce temps, chacun va vivre sa vie jusqu'à l'arrivée à destination. Le voyageur va se diriger vers le contrôle de sécurité, les duty-free et la porte d'embarquement. Léo est totalement autonome, il se dirige dans l'aéroport via son GPS et il va emporter le bagage jusqu'au centre de dispatching des valises. Le bagage va être pris en charge par les agents de l'aéroport qui, après les contrôles de sécurité, vont l'acheminer jusque dans l'avion.

Pendant le transport des bagages par Léo, les valises sont en sécurité, à moins de saccager le robot pour voler le contenu, ce qui ne manquera pas d'alerter parce que Léo est bien sûr sous surveillance ! Autrement, personne d'autre que le personnel dédié aux bagages ne peut ouvrir la trappe du robot où se trouvent les valises.

À lire aussi

Léo n'est pas le seul robot d'aéroport : à l'aéroport de Schipoll à Amsterdam, on croise Spencer. Lui aide les voyageurs. Il est plus particulièrement dédié aux personnes perdues ou en retard. Il suffit de lui présenter sa carte d'embarquement, et Spencer les emmène à bon port même si la porte d'embarquement a changé. Et s'il y a vraiment urgence, Spencer est capable d'accélérer le pas tout en surveillant que tout le monde le suit pour arriver à l'heure au pied de l'avion.


Spencer est bardé de capteurs, de lasers qui lui permettent de voir à l'avance et d'éviter les obstacles. Il slalome entre tous les voyageurs qui se trouvent sur son chemin.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/