1. Accueil
  2. Actu
  3. Tech
  4. Le site illégal Zone Téléchargement fermé, trois personnes en garde à vue
2 min de lecture

Le site illégal Zone Téléchargement fermé, trois personnes en garde à vue

REPLAY - Le site de téléchargement illégal de musique, de films et de jeux vidéo a été fermé par la gendarmerie nationale.

Un homme surfant sur son ordinateur (illustration)
Un homme surfant sur son ordinateur (illustration)
Crédit : AFP
Le site illégal Zone Téléchargement fermé, trois personnes en garde à vue
00:02:27
Clics à la une du 29 novembre 2016
00:02:54
Julien Absalon & AFP

C'est un petit séisme pour le web français. La gendarmerie nationale a procédé à la fermeture du site de téléchargement illégal www.zone-telechargement.com, dans la soirée de lundi 28 novembre. Fréquenté quotidiennement par environ 11.000 visiteurs, tout en enregistrant en moyenne 3,7 millions de connexions par mois, le site référençait des liens pour télécharger directement (sans utiliser la technologie peer-to-peer) des films, de la musique, des logiciels et des jeux vidéo.

Inaccessible pendant plusieurs heures, un message d'erreur s'affichant avant même de pouvoir entrer sur la page d'accueil, le site était de nouveau accessible ce mardi 13 novembre en début d'après-midi. Mais seule la page d’accueil semblait fonctionnelle et il est impossible d'y télécharger illégalement une quelconque oeuvre. Les seuls liens qui sont cliquables pouvaient renvoyer vers des publicités utilisant des méthodes de phishing, destinées à voler les mots de passe des utilisateurs.

Selon les autorités, le site causait un préjudice de 75 millions d'euros aux ayants droit. Une plainte avait été déposée en 2014 par la Société des auteurs, compositeurs et éditeurs de musique (Sacem) et l'Association de lutte contre la piraterie audiovisuelle (Alpa). Au terme de cette enquête menée par la section de recherche de Toulouse, le centre de lutte contre les criminalités numériques mais aussi par la police d'Andorre, sept personnes ont été interpellées. Trois d'entre elles ont été placées en garde à vue.

Sur les réseaux sociaux, la nouvelle a été vécue comme un drame. Cette fermeture a notamment rappelé celle du populaire site Megaupload, fondé par le fantasque homme d'affaires germano-finlandais Kim Dotcom. Un hashtag #JeSuisZoneTelechargement a même vu le jour.

Un business très lucratif

À écouter aussi

D'après les informations du site spécialisé Zataz, Zone Téléchargement a produit plus de 10 millions d'euros de chiffre d'affaires grâce aux espaces publicitaires présents sur ce site mais aussi sur son jumeau DL Protect (lui aussi fermé). Outre des biens immobiliers et d'importantes sommes d'argent en liquide, des comptes off-shore à Malte, Bélize et Chypre auraient été découverts.

Il s'agit d'une nouvelle victoire pour la Sacem qui avait annoncé mi-novembre la fermeture de la plateforme What.cd. Pendant près de dix ans, elle permettait aux internautes de télécharger de la musique, notamment des œuvres peu connues, comme le rapportait Numerama.

En septembre, l'administrateur du site pirate OMGTORRENT, créé en 2008 et actif jusqu'à fin 2015, avait été condamné à cinq millions d'euros de dommages et intérêts. Il avait aussi écopé d'un an de prison, dont huit mois ferme, pour la diffusion à grande échelle de films et musiques piratés.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/