1. Accueil
  2. Actu
  3. Tech
  4. Cyberattaque à l'hôpital de Dax : le retour à la normale prendra des semaines
2 min de lecture

Cyberattaque à l'hôpital de Dax : le retour à la normale prendra des semaines

La situation était toujours très perturbée jeudi soir à l'hôpital de Dax touché par une cyberattaque massive qui a rendu inaccessible son système informatique.

Le CHU de Dax le 10 février 2021
Le CHU de Dax le 10 février 2021
Crédit : AFP
Benjamin Hue
Benjamin Hue

Trois jours après la cyberattaque qui a frappé le centre hospitalier de Dax dans la nuit de lundi à mardi, la situation était toujours très perturbée dans l'établissement dans la soirée du jeudi 11 février. 

Victime d'une attaque au rançongiciel qui a mis à plat son système informatique, le deuxième hôpital des Landes fonctionne désormais en mode dégradé avec un retour au papier. "Le personnel utilise des fiches papiers qui sont transmises de services en services", explique Julien Dubois, maire de Dax, joint par RTL.

S'il a fortement paralysé l'activité du CHU, l'incident n'a pas remis en cause la prise en charge des urgences vitales et des patients Covid en réanimation, ni la qualité des soins prodigués aux patients. "Aucune mise en danger n'est à déplorer aujourd'hui à cause de l'incident", assure le maire de la ville, qui salue l'adaptabilité du personnel et la solidarité spontanée des centres hospitaliers de la région. 

Le CHU fonctionne au ralenti

Mais l'établissement fonctionne au ralenti car le personnel n'a plus accès aux comptes rendus de consultations ou aux résultats de laboratoires. "Il faut plus de temps pour faire des analyses et faire remonter les informations. Les diagnostics sont plus longs. Le personnel doit transmettre les données, porter les éléments, ça demande des allers-retours", explique Julien Dubois.

À lire aussi

Pour l'instant, le bloc opératoire n'accueille que les opérations urgentes. Les autres rendez-vous ont été reportés lorsque l'état des patients le permettait. Les patients en radiothérapie et en cancérologie ont aussi été transférés vers d'autres établissements. Les réaffectations sont coordonnées par l'ARS.

La sortie de crise n'est pas envisagée pour l'heure. "On est encore sur une phase de diagnostic. Le système est complètement fermé pour éviter de nouvelles intrusions. La remise en état prendra des semaines", déplore Julien Dubois. 

L'attaque n'a pas été revendiquée à proprement parler. Mais des messages sont découverts au fur et à mesure de l'analyse des serveurs par les experts informatiques assistés par l'Anssi. 

L'hôpital ne paiera pas la rançon

Une demande de rançon a bien été effectuée mais l'établissement ne la paiera pas. "Ce serait envoyer le message que ce type d'action peut-être rémunératrice pour ses auteurs. Et on sait très bien que les données ne seront pas pour autant récupérées après le paiement", indique le maire de Dax.

Pour l'heure, l'hôpital n'est pas en mesure d'assurer que des données des patients n'ont pas été volées dans l'incident. Mais l'historique de ce genre d'attaques opportunistes suggère que ce n'est pas le but principal des malfaiteurs qui cherchent avant tout à bloquer le système informatique.

Une plainte a été déposée et l'enquête a été transmises au parquet de Paris qui dispose d'une compétence nationale en matière de cybercriminalité.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/