1. Accueil
  2. Actu
  3. Tech
  4. Ice Bucket Challenge : un patron japonais s'y met
1 min de lecture

Ice Bucket Challenge : un patron japonais s'y met

Le patron du groupe japonais de télécommunications SoftBank s'est prêté au défi du seau d'eau glacée, l'"Ice Bucket Challenge", en soutien à la lutte contre la maladie de Charcot.

Masayoshi Son, le patron de Softbank, ici le 8 août 2014.
Masayoshi Son, le patron de Softbank, ici le 8 août 2014.
Crédit : AFP PHOTO / TOSHIFUMI KITAMURA
La rédaction numérique de RTL & AFP

Masayoshi Son, le médiatique patron du groupe japonais de télécommunications SoftBank, a participé au "Ice Bucket Challenge" ce mercredi 20 août en se jetant une bassine d'eau glacée sur la tête. Ce geste popularisé par des stars américaines vise à soutenir l'association américaine ALS, qui lutte contre la sclérose latérale amyotrophique (SLA), une maladie neurodégénérative incurable aussi appelée maladie de Charcot.

Des dizaines de milliers de personnes, connues ou non, se sont jeté de l'eau glacée sur le crâne depuis juillet. Elles postent la vidéo sur les réseaux sociaux et défient d'autres de les imiter. Elles accompagnent leur geste d'un don.

Mardi, l'association ALS (sigle anglophone) se félicitait de "l'incroyable afflux de soutiens". A ce jour, 22,9 millions de dollars ont été collectés (contre 1,9 million l'an dernier pour la même période, du 29 juillet au 19 août).

Masayoshi Son imite Mark Zuckerberg et Bill Gates

Avant le milliardaire Masayoshi Son, qui est aussi président de Sprint, troisième opérateur de services mobiles des Etats-Unis, nombre de stars américaines du show-business ou des figures du monde de l'entreprise se sont mouillées, comme le patron de Facebook, Mark Zuckerberg, ou le fondateur de Microsoft, Bill Gates.

À lire aussi

Selon Facebook, du 1er juin au 17 août, plus de 28 millions d'individus ont évoqué le défi "qui a touché à peu près tous les pays du monde", et 2,4 millions de vidéos ont été postées.

La SLA se traduit par une mort progressive des motoneurones qui commandent les muscles. Elle provoque une atrophie musculaire et l'invalidité de façon plus ou moins progressive.

Le Japon est un pays qui est également très préoccupé par cette pathologie le plus souvent sporadique. Y sont régulièrement annoncées des avancées en matière de recherche, mais pour le moment ni les causes exactes ni le mécanisme de la SLA ne sont parfaitement connus.

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

pub
Flash Actu