1. Accueil
  2. Actu
  3. Tech
  4. Hashtags homophobes : des peines d'amende pour trois twittos
2 min de lecture

Hashtags homophobes : des peines d'amende pour trois twittos

CLICS À LA UNE - Trois personnes ont été condamnées à des peines d'amende pour avoir tweeté des messages homophobes

Un internaute consulte Twitter sur son téléphone, le 7 novembre 2013 à Rennes (image d'illustration)
Un internaute consulte Twitter sur son téléphone, le 7 novembre 2013 à Rennes (image d'illustration)
Crédit : AFP / DAMIEN MEYER
Hashtags homophobes : des peines d'amende pour trois twittos
02:38
Hashtags homophobes : des peines d'amende pour trois twittos
02:40
Aymeric Parthonnaud & AFP

Trois personnes ont été condamnées mardi par le tribunal correctionnel de Paris à des peines d'amende pour avoir tweeté,  en août 2013, des messages reprenant des hashtags, des mots-clefs, homophobes. Le 10 août 2013, trois hashtags s'en prenant à la communauté homosexuelle avaient été lancés sur le réseau social Twitter : #LesGaysDoiventDisparaîtreCar, #BrûlonsLesGaysSurDu et #SiMonFilsEstGay. 

Plusieurs milliers de messages reprenant ces mots-clés étaient postés sur Twitter en quelques heures. Des investigations techniques ont permis d'identifier trois personnes ayant chacune posté un message déclinant l'un de ces hashtags: "#BrulonsToutLesGaysSurDu legion 88 - La chasse aux pd" (en référence à l'un des titres du groupe néo-nazi Legion 88), "#BrulonsLesGaysSurDu Bois sec, du charbon et un peu de diesel mélanger à du SansPlomb 98... Allez soyons fou, rajoutons de l'éthanol" et "#BrulonsToutLesGaySurDu feux tous simplement comme apéritifs avant l'enfer".
 
Seuls deux des trois internautes ont reconnu les faits, déclarant aux enquêteurs qu'ils avaient posté leurs messages pour "rigoler". Les trois prévenus ont été condamnés à 300 euros d'amende avec sursis pour le premier et 500 euros d'amende chacun pour les deux autres pour provocation à la haine et à la violence à raison de l'orientation sexuelle. Le tribunal les a également condamnés à verser l'un 300 euros, les deux autres 500 euros chacun à titre de dommages et intérêts à l'association de lutte contre l'homophobie Comité IDAHO, qui était partie civile.

Les frères Coen pose un casse-tête pratique au Festival de Cannes

Les frères Coen, réalisateurs de "Fargo", The Big Lebowski, No Country for Old Men ou Burn After Reading se partageront le siège de la présidence du prochain festival de Cannes. Sur Twitter les internautes sont absolument ravis. Pierre Luc parle de "très bonnes nouvelle", Céline entoure la nouvelle d'une série de cœurs et Jacques-Antonin lui dit "oui aux Frères Coen avec leur humour noir, décalé voire absurde… une référence du cinéma."

Comme il s'agit de la première fois qu'un duo occupera ce poste, les internautes - toujours très pragmatiques - se demandent comment ils vont bien pouvoir s’asseoir sur le même fauteuil pendant tout le festival. Nous pouvons les rassurer sur le sujet, le festival doit avoir le budget pour placer deux fauteuils.

À lire aussi

Plus sérieusement : est-ce que cela ne va pas bloquer le vote ? D'habitude le jury est composé de 8 personnes plus le président : 9 un nombre impair parfait. Cette fois ils risquent d'être 10 : un nombre pair : la porte ouverte aux prix ex aequo. Le festival n'a pas encore tranché ce problème mathématiques mais cela promet déjà de beaux débats.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/