1. Accueil
  2. Actu
  3. Tech
  4. Deezer annule son entrée en bourse
2 min de lecture

Deezer annule son entrée en bourse

Le pionnier du streaming musical a annulé son entrée en bourse pour cause de "conditions du marché" défavorables.

Deezer revendique 6 millions d'abonnés payants à travers la planète
Deezer revendique 6 millions d'abonnés payants à travers la planète
Crédit : AFP
La rédaction numérique de RTL & AFP

Deezer devait être la première entreprise du secteur à faire son entrée en bourse mais le groupe d'écoute de musique à la demande sur internet a reporté son projet, invoquant des "conditions de marché" défavorables. Le groupe ambitionnait de lever 300 millions d'euros. Cette somme était calculée sur la base inférieure de la fourchette de souscription des titres (entre 36,40 et 49,24 euros) annoncée jeudi.

L'opération, privilégiée à une nouvelle levée de fonds hors marché, aurait pu valoriser l'un des pionniers du streaming musical à plus d'un milliard d'euros, avait calculé à cette occasion Simon Baldeyrou, directeur des opérations de Deezer. Elle devait apporter une visibilité plus importante à la société française créée en 2007 et qui avait réalisé sa dernière levée de fonds en 2012 auprès du milliardaire russo-américain Len Blavatnik, qui est actuellement son premier actionnaire avec près de 30% du capital, pour un montant de 100 millions d'euros.

Deezer de plus en plus concurrencé

Mais les sommes récoltées devaient aussi l'aider à ses investissements marketing et à élargir sa base d'abonnés dans un environnement de plus en plus concurrentiel. Car Deezer a besoin d'accélérer son développement tant la bataille sur ce marché est de plus en plus vive, notamment avec l'offensive du géant américain Apple qui a lancé son service de streaming musical Apple Music le 30 juin. Disponible dans plus de 180 pays et disposant d'un catalogue de plus de 35 millions de titres, Deezer propose un service d'écoute gratuite avec publicité, et une offre payante sans publicité pour laquelle il revendique plus de 6 millions d'abonnés.

Il est aussi confronté à la concurrence du suédois Spotify, qui revendique 75 millions d'utilisateurs, dont 20 millions pour sa version payante, et est valorisé à plus de 8 milliards de dollars. Ce revers inattendu porte un coup aux actionnaires dispersés de Deezer dont Xavier Niel, le patron de Free, qui détient 4% du capital, les maisons de disques (Warner, Sony, Universal et EMI) qui détiennent ensemble plus de 16% du capital) ou encore Orange Participations (11,7%). Le projet d'introduction de Deezer comprenait d'une part une augmentation de capital, et la cession optionnelles d'actions existantes par plusieurs des actionnaires actuels, dont l'un des cofondateurs, Daniel Maherly, ou le patron d'Illiad, Xavier Niel.

Plusieurs groupes ont également repoussé leur entrée en bourse

À lire aussi

Ce report intervient au moment où d'autres groupes français préparent leur entrée sur le marché parisien. C'est le cas de la société de gestion d'actifs française Amundi, un poids lourd mondial, dont l'introduction en Bourse à Paris, promet d'être l'une des opérations les plus importantes de l'année. Ou encore celle du site de déstockage en ligne Showroomprivé, qui propose des ventes à durée limitée, issues des stocks d'invendus des grandes marques de mode, mais aussi d'ameublement et de beauté.

Les mauvaises conditions de marché avaient déjà poussé dernièrement plusieurs groupes français, comme le spécialiste de la blanchisserie industrielle Elis ou le spécialiste des services multitechniques dans l'énergie et les communications Spie, à repousser de quelques mois leurs projets introduction en bourse.

La cotation du groupe Deezer devait commencer mercredi sur Euronext Paris, sous la forme de promesses d'actions. La start-up a enregistré en 2014 un bond de son chiffre d'affaires de 53%, à 142 millions d'euros. Elle espère dépasser d'ici 2018 la barre des 750 millions de chiffre d'affaires.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/