1. Accueil
  2. Actu
  3. Tech
  4. Californie : des militants du Ku Klux Klan recrutent de nouveaux membres avec des bonbons
2 min de lecture

Californie : des militants du Ku Klux Klan recrutent de nouveaux membres avec des bonbons

CLICS À LA UNE - Des Californiens ont été surpris en trouvant sur leurs pare-brises des fascicules accompagnés de bonbons pour rejoindre le KKK.

Un membre du ku klux klan participant à un rassemblement, le 11 juillet 2009 dans le Tennessee
Un membre du ku klux klan participant à un rassemblement, le 11 juillet 2009 dans le Tennessee
Crédit : AFP / Spencer Platt
Californie : des militants du Ku Klux Klan recrutent de nouveaux membres avec des bonbons
04:30
Californie : des militants du Ku Klux Klan recrutent de nouveaux membres avec des bonbons
04:32
Aymeric Parthonnaud
Aymeric Parthonnaud

Ce sont des habitants de Californie qui ont découvert une méthode de recrutement assez particulière, surtout lorsque l'on connait un petit peu la réputation de ce groupe. Le Ku Klux Klan, ce groupe de suprématistes blancs américains qui adorent arborer des cagoules pointues de pénitent se sont lancés dans le recrutement en joignant à leurs prospectus… des sucettes. Des bonbons pour attirer les enfants. Si on ne pensait pas que le KKK pouvait être encore plus glauque et sordide voilà qui est fait. Un blogueur complètement abasourdi a posté l'image de ce sachet contenant une sucette et un feuillet et les Internautes se sont jetés sur cette histoire.

Thomas se demande sur Twitter : "Mais comment est ce que cela fonctionne exactement ? Oh ?! Un bonbon ? Oh ben je vais rejoindre le Ku Kux Klan alors…" La technique n'est pas nouvelle (lien en anglais)mais la Californie très progressiste et multiculturelle se croyait épargnée. La technique du bonbon existe aussi au Texas dans l'Alabama et même à New York…

WikiLeaks

L'affaire WikiLeaks, ou "FranceLeaks" comme l'ont rebaptisé les internautes, truste les réseaux sociaux après les révélations de l'ONG dans Libération et Mediapart mardi 23 juin 2015. Il y a eu les révélations. Il y a eu les réactions politiques. Et puis, sur les réseaux sociaux, il y a surtout eu beaucoup d'humour.

Les internautes ne semblaient pas très choqués par l'information tant elle facilement imaginable mais ils étaient très en forme.

À lire aussi

Il y a ceux qui ironisaient en reprenant un célèbre message publicitaire comme Aurélien : "Tu veux savoir si quelqu'un t'aime en secret ? Envoie #NSA à n'importe quel numéro." Il y avait ceux qui surfait sur la vague du baccalauréat et proposait une nouveau sujet pour l'épreuve de philo : "Peut-on s'entendre avec quelqu’un qui nous écoute ? #BacPhilo2015".

Et il y a la version plus musicale avec jeu de mot à la clef. Pour rappel la figure de proue de WikilLeaks s'appelle Julian Assange… Ce qui fait tweeter à Anna : "Non ! non ! Rien n'Assangé tout tout va continuer hé hé !" #WikiLeaksElysée

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/