2 min de lecture Augmenté

Apple a de grandes ambitions pour la voiture autonome

La marque à la pomme a pour la première fois fait part publiquement de son intérêt pour l'automobile dans une lettre adressée à l'agence américaine de la sécurité routière.

Apple propose déjà un logiciel CarPlay pour certains véhicules
Apple propose déjà un logiciel CarPlay pour certains véhicules Crédit : Apple
Benjamin Hue
Benjamin Hue
Journaliste RTL

Apple précise enfin ses ambitions pour la voiture autonome. Après deux ans de spéculations, la marque à la pomme a pour la première fois fait publiquement part de son intérêt pour les véhicules automatisés. Le géant californien a adressé une lettre la semaine dernière à l’agence fédérale de sécurité routière américaine, la NHTSA, dans laquelle il trace les grandes lignes de son projet pour le secteur, et confirme qu’il veut aller plus loin que CarPlay, un logiciel intégrant les fonctions de l’iPhone dans le tableau de bord de certains véhicules.

La lettre de cinq pages, qui a fuité le 3 décembre dans le Wall Street Journal, expose un ensemble de réponses aux lignes directrices proposées préalablement aux constructeurs par le régulateur. Apple se dit particulièrement enthousiasmé "par le potentiel des systèmes automatisés dans de nombreux domaines, y compris les transports " et dit avoir "hâte de collaborer avec la NHTSA et d’autres parties afin qu’on puisse profiter de manière sûre, responsable et rapide des importants bénéfices sociétaux des véhicules automatisés", écrit Steve Kenner, directeur du groupe chargé de l’intégrité des produits.

Un logiciel plutôt qu'une Apple Car

La marque à la pomme y défend également ses intérêts et demande à ce que les nouveaux acteurs du secteur ne soient pas pénalisés par des normes réglementaires plus contraignantes que pour les constructeurs historiques. "Pour maximiser les bénéfices en termes de sécurité des véhicules automatisés, encourager l'innovation, et promouvoir une concurrence juste, les fabricants établis et les nouveaux entrants devraient être traités de manière égale", écrit encore Steve Kenner, se disant également favorable au partage de données dans le cas d’accidents.

Alors que la plupart des géants de la Silicon Valley se sont déjà lancés dans l’aventure, la portée réelle des ambitions d’Apple pour le véhicule autonome est encore un mystère. Tim Cook n’a jamais confirmé publiquement l’existence du projet Titan, une équipe de 2.000 personnes chargée de piloter l’arrivée d’Apple dans l’automobile autonome d’ici quatre ans. Selon le New York Times, début septembre, le groupe avait réduit ses effectifs et changé de cap, abandonnant la conception d’un voiture Apple pour se concentrer sur le développement d’un logiciel pour véhicule autonome.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Augmenté Voiture autonome Apple
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants