1. Accueil
  2. Actu
  3. Tech
  4. Alertée d'une fausse fusillade, la police débarque au domicile du rappeur Lil' Wayne
2 min de lecture

Alertée d'une fausse fusillade, la police débarque au domicile du rappeur Lil' Wayne

CHRONIQUE / REPLAY - Une fausse information concernant une fusillade au domicile du rappeur y a provoqué une descente de police.

Le rappeur américain Lil' Wayne et la chanteuse Christina Milian
Le rappeur américain Lil' Wayne et la chanteuse Christina Milian
Crédit : Michael Buckner / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
Alertée d'une fausse fusillade, la police débarque au domicile du rappeur Lil' Wayne
03:53
Romain Renner
Romain Renner

Le rappeur américain Lil' Wayne, victime d'une mauvaise plaisanterie. La police s'est rendue à son domicile, persuadée qu'une fusillade venait d'y avoir lieu. Ça s'appelle du "swatting". Le principe : provoquer une descente de police chez une personne en faisant croire qu'un drame vient ou va se produire. Lil' Wayne a en été victime hier, tout comme Enora Malagré il y a quelques jours.


C'est une pratique née sur Internet. Les Inrocks expliquent dans un article publié aujourd'hui que le swatting consiste à l'origine à appeler la police pendant qu'un joueur est en train de se filmer en direct sur une plateforme de streaming de jeux vidéo, afin de diffuser sa partie en ligne pour ceux qui souhaitent la regarder, dans le but de déclencher un raid à son domicile, qui sera ainsi retransmis en direct.


Les fans de Lil' Wayne ont, eux, cru que le rappeur avait été victime d'une dispute avec son producteur et ancien ami, avec lequel il est actuellement en délicatesse. Il n'en est rien et le rappeur se porte parfaitement bien.

La gifle de Valérie Trierweiler

"Valérie Trierweiler est plus forte que Chuck Norris". Voilà le genre de messages que l'on peut lire sur Twitter, après la révélation de ce fait divers par Damien Delseny et Georges Brenier. "Si j'ai un tempérament volcanique, Trierweiler est, elle, en constante éruption", commente Domy.

À lire aussi

L'ancienne première dame n'est pas restée silencieuse face à ces moqueries. Elle a répondu, via Twitter : "Un seul mot #Stopàlamuflerie". Une réflexion qui a inspiré les taquins comme Tikitoq : "Stop à la muflerie, ça fait 4 mots". Alexandre ajoute : "J'ai beau chercher dans le dico, je ne trouve pas le mot 'Stopalamuflerie'". Diradefo en appelle même à Bernard Pivot : "Bonjour Bernard, confirmez-vous l'existence du mot 'Stopàlamuflerie' ?" L'intéressé n'a pas encore répondu.

Les Anglais veulent oublier le PSG

De nombreux sujets et hashtags relatifs à la qualification du PSG ont trusté les premières places des tendances de Twitter France tout au long de la journée. Les twittos parisiens prolongent encore la fête à l'heure où nous parlons, notamment avec les #MerciParis, #CHELPSG, #Mourinho,  #ParisEstMagique.

Outre-Manche, plus aucune référence au fiasco des Blues. On préfère parler de Terry Pratchett, décédé aujourd'hui, ou de la suite de La Reine des Neiges. Même constat chez les Londoniens. On aurait pourtant pu croire que les très nombreux fans des clubs rivaux tels qu'Arsenal, Crystal Palace, QPR, Tottenham ou West Ham, allaient célébrer la défaite de Chelsea...

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/