1 min de lecture Primaire PS

VIDÉO - Primaire de la gauche : le discours de Peillon interrompu par celui de Hamon

Il y a eu un petit problème de coordination entre les candidats de la primaire de la gauche au soir des résultat du premier tour.

>
Le discours de Vincent Peillon interrompu par celui de Benoît Hamon Crédit Image : Capture d'écran BFMTV | Crédit Média : BFMTV | Date :
Aymeric Parthonnaud
Aymeric Parthonnaud
Journaliste

Manque d'élégance volontaire ou incapacité à se coordonner entre les candidats de la primaire de la gauche ? Au soir du premier tour de la primaire de la Belle alliance populaire, Vincent Peillon a vu son discours de défaite interrompu sur les écrans de télévision pour que le vainqueur de la soirée, Benoît Hamon, puisse parler. "Priorité au direct" oblige, celui qui est arrivé en tête du premier tour de la primaire de la gauche avec pus de 36% des voix a coupé la parole à Vincent Peillon (environ 6% des suffrage) qui s'exprimait depuis son QG. 

Les téléspectateurs qui espéraient connaître l'hypothétique choix de Vincent Peillon pour le second tour de la primaire ont dû attendre les comptes-rendus des journalistes et des militants présents sur le lieux : finalement Vincent Peillon ne donnera pas de consigne de vote. François de Rugy quelques instants après s'est aussi exprimé pendant le discours de Manuel Valls arrivé second lors du scrutin. Une stratégie éculée entre les adversaires politiques lors des scrutins nationaux mais qui sont en général évités lors des primaires.


Ces manques de courtoisie voulus ou parfaitement involontaires ont soulevé une légère indignation et des sarcasmes sur les réseaux sociaux.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Primaire PS Vincent Peillon Benoît Hamon
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants