1 min de lecture Élections régionales

VIDÉO - Élections régionales 2015 : Dominique Reynié saute en parachute pour répondre aux critiques de "parachutage"

Candidat Les Républicains aux élections régionales en Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées, Dominique Reynié a décidé de publier une vidéo pleine d'ironie.

>
Le saut en parachute de Dominique Reynié Crédit Image : Capture d'écran Youtube / Avec Reynié |
Julien Absalon
Julien Absalon
Journaliste RTL

Comment répondre de la meilleure des manières à cette attaque habituelle consistant à dénoncer un "parachutage" en vue d'une élection ? Faisant l'objet de cette critique, Dominique Reynié, tête de liste pour Les Républicains en Languedoc-Roussillon-Midi-Pyréenées pour les élections régionales de décembre, a tout simplement décidé de sauter en parachute, de filmer son expérience et de mettre la vidéo sur YouTube.

Dans cette vidéo de près de 4 minutes, tournée le 25 septembre 2015 à Pamiers en Ariège, les internautes peuvent ainsi voir Dominique Reynié monter à bord d'un avion zébré puis s'élancer dans les airs à 4.000 mètres d'altitude avec l'aide d'un moniteur. La chute libre dure alors près d'une minute avant le déploiement du parachute.

L'idée d'être au-dessus de ma région, d'aller vers elle à 200 à l'heure, me plaisait

Dominique Reynié
Partager la citation

"Je ne pouvais pas laisser mes détracteurs se ridiculiser plus longtemps en me traitant de parachuté sur un territoire qui m'a vu naître et grandir, que je parcours depuis tant d'années et où 40 maires et parlementaires m'ont élu pour porter les couleurs de la droite, du centre et de la société civile. Mes rencontres me permettent de vivre des expériences extraordinaires comme celle-ci. Merci à tous ceux qui l'ont rendue possible", peut-on lire à la fin du clip du natif de Rodezinvesti en mai dernier par 11 voix contre 9.

Interrogé par Le Parisien, Dominique Reynié a expliqué sa démarche avec ironie mais aussi avec un certain sens des retombées médiatiques. "Comme le PS et le FN disent que je suis un parachuté, c'était une façon de leur montrer ce qu'est un vrai parachutage. Maintenant, on appelle ça du buzz. Mais je suis en campagne, c'est du débat public. L'idée d'être au-dessus de ma région, d'aller vers elle à 200 à l'heure, me plaisait", a déclaré le politologue et directeur général de la Fondation pour l'innovation politique (Fondapol).

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Élections régionales Dominique Reynié Les Républicains
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants