1 min de lecture Twitter

Tweets de Marine Le Pen et Gilbert Collard : une enquête ouverte pour "diffusion d'images violentes"

La présidente du FN avait diffusé des photos sanglantes de l'État islamique mercredi matin.

Marine Le Pen à l'annonce des résultats des régionales dimanche 13 décembre 2015
Marine Le Pen à l'annonce des résultats des régionales dimanche 13 décembre 2015 Crédit : AFP
James Abbott
James Abbott
et AFP

Le Parquet de Nanterre a ouvert mercredi une enquête préliminaire pour "diffusion d'images violentes" après des photos d'exactions du groupe État islamique tweetées un peu plus tôt dans journée du 16 décembre par Marine Le Pen et Gilbert Collard, a-t-il annoncé à l'AFP. Une nouvelle affaire pour Marine Le Pen après avoir été récemment relaxée pour avoir comparé les prières de rue à l'Occupation de la Deuxième guerre mondiale.

L'ouverture de cette enquête fait suite à un signalement du ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve auprès de la plateforme Pharos de la direction centrale de la police judiciaire, afin qu'elle "puisse se saisir de l'affaire". En réponse à une comparaison faite par RMC entre le Front national Marine Le Pen a notamment posté trois photos avec le texte "Daesh c'est ça !" : un homme vêtu d'une combinaison orange sous les chenilles d'un char, un homme vêtu de la même manière enflammé dans une cage, et un corps d'homme décapité avec la tête posée sur le dos.

Gilbert Collard a quant à lui tweeté la photo d'un homme gisant au sol, le crâne défoncé, avec ce commentaire: "Bourdin compare le  FN à Daech : le poids des mots et le choc des bobos !" 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Twitter Internet Marine Le Pen
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants