1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Transition énergétique : Jean-Vincent Placé salue une "belle loi"

Transition énergétique : Jean-Vincent Placé salue une "belle loi"

Le sénateur EELV Jean-Vincent Placé s'est félicité de l'adoption de la loi sur la transition énergétique.

Jean-Vincent Placé, sénateur EELV
Jean-Vincent Placé, sénateur EELV
Crédit : AFP / KENZO TRIBOUILLARD
micro generique
La rédaction numérique de RTL
Journaliste

Jean-Vincent Placé a rendu hommage au travail de Ségolène Royal, et se félicite plus précisément de l'adoption par l'Assemblée nationale du texte sur la transition énergétique. Le sénateur écologiste a salué samedi 11 octobre une "belle loi" sur la transition énergétique, malgré la reculade sur l'écotaxe.

Après cinq journées de discussion et un débat tendu sur la suspension de l'écotaxe, l'Assemblée nationale a achevé, samedi à 06h45, l'examen en première lecture du projet de loi sur la transition énergétique, qui prévoit de réduire à 50% la part du nucléaire.

Pour nous les écologistes, cette loi de transition énergétique, c'est un beau moment, c'est une belle loi qui a été améliorée grâce au travail des députés écologistes

Jean-Vincent Placé

"Pour nous les écologistes, cette loi de transition énergétique, c'est un beau moment, c'est une belle loi qui a été améliorée grâce au travail des députés écologistes", s'est réjoui Jean-Vincent Placé sur l'antenne d'iTELE.

"Ca va réduire la facture énergétique (...) On voit que le coût du nucléaire explose, et les énergies renouvelables ont vocation à faire baisser le prix de l'électricité et de l'énergie de façon générale", a-t-il expliqué.

La décision jeudi de Ségolène Royal de suspendre sine die le péage de transit poids lourd, face à la menace d'une mobilisation des transporteurs routiers, avait été fortement critiquée par les écologistes, un avis non partagé par M. Placé.

"Ségolène Royal réussit très bien" dans ses fonctions de ministre de l'Ecologie, a-t-il affirmé. "Je n'en veux pas à Ségolène Royal (...) Elle a toujours été assez opposée à la fiscalité écologique (...) parce qu'elle pense qu'il faut faire de l'écologie positive. A cet égard, je suis assez d'accord avec elle", a-t-il estimé. "Ce qui m'intéresse c'est comment on va trouver le milliard d'euros pour les transports collectifs", a-t-il ajouté.

Une prise de position intéressante de la part d'un élu écologiste alors que ce recul sur l'écotaxe risque de compliquer mardi le vote solennel de l'ensemble du projet de loi par une majorité qui paraissait unanime jusqu'alors à le soutenir. Le député écologiste Noël Mamère a ainsi annoncé qu'il ne le voterait pas face à une "capitulation de plus de ce gouvernement devant les lobbies".

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/