1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Terrorisme : Bernard Cazeneuve lance un appel aux musulmans de France
1 min de lecture

Terrorisme : Bernard Cazeneuve lance un appel aux musulmans de France

Le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve a exhorté les musulmans de France à combattre les islamistes et le terrorisme sur le territoire.

bernard Cazeneuve à la Grande Mosquée de Paris, le 1er juillet 2015
bernard Cazeneuve à la Grande Mosquée de Paris, le 1er juillet 2015
Julien Quelen
Journaliste

En visite à la Grande Mosquée de Paris ce mercredi 1er juillet 2015, Bernard Cazeneuve, venu célébrer la rupture du jeûne du ramadan, a pris la parole pour faire appel aux musulmans de France afin qu'ils se dressent contre l'islam radical et les actes terroristes sanglants qui en découlent. "Le meilleur rempart contre le terrorisme, ce sont les musulmans de France eux-mêmes et la République rassemblée dans toutes ses compétences (...), rassemblant tous ces enfants d'où qu'ils viennent, autour de ses valeurs", a ainsi lancé le ministre de l'Intérieur. 

En présence de Valérie Pécresse, candidate pour les régionales en Île-de-France, Bernard Cazeneuve a ensuite clamé toute sa compassion quant au ressenti des responsables religieux qui subissent de plein fouet les agissements barbares des terroristes, leur expliquant "savoir parfaitement le sentiment d'indignation et d'horreur qui est le vôtre lorsque vous constatez que c'est au  nom de l'islam, en s'appuyant de façon dévoyée sur ses textes, que les terroristes commettent leurs atrocités". 

Dans son allocution, le ministre de l'Intérieur en charge des Cultes a lancé un appel aux musulmans afin qu'ils dénoncent l'interprétation des écrits religieux islamiques que font les radicaux. "Il vous revient à vous tous, musulmans de France, autorités religieuses, car vous seuls pouvez le faire avec l'autorité des savants, de dénoncer sans trêve l'imposture de ces discours, de les critiquer sur le plan religieux, et de ne pas laisser la place, jamais, aux radicalités et à la haine", a-t-il ainsi déclaré devant le recteur de la Grande Mosquée de Paris Dalil Boubakeur et Anouar Kbibech, le nouveau président du Conseil français du culte musulman. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/