1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Taxe d'habitation : "C'est l'un des impôts les plus injustes", estime Macron
1 min de lecture

Taxe d'habitation : "C'est l'un des impôts les plus injustes", estime Macron

INVITÉ RTL - Le candidat "En Marche !" à la présidentielle souhaite exonérer 80% des foyers de la taxe d'habitation.

Emmanuel Macron invité des "Petits-déjeuners de la présidentielle" le 3 mars 2017
Emmanuel Macron invité des "Petits-déjeuners de la présidentielle" le 3 mars 2017
Crédit : Frédéric Bukajlo / AFP
Emmanuel Macron sur RTL : "François Fillon n'aide pas à pacifier le débat"
12:51
Emmanuel Macron était l'invité de RTL vendredi 3 mars 2017
12:43
Philippe Peyre

C'est une mesure phare du programme d'Emmanuel Macron qui fait grincer les collectivités locales : l'exonération de la taxe d'habitation pour 80% des foyers français. "C'est l'un des impôts les plus injustes, a dénoncé le candidat du mouvement 'En Marche !' à la présidentielle, sur le plan social et sur le plan territorial". Emmanuel Macron déplore le fait qu'un Français qui gagne une fois le salaire minimum peut être amené à payer la même taxe d'habitation qu'un Français qui gagnerait quatre ou cinq mois le Smic. "C'est décorrélé du revenu donc c'est beaucoup moins juste que la CSG, qui est proportionnelle, ou que l'impôt sur le revenu, qui est progressif", estime l'ex-ministre.

De surcroît, la taxe d'habitation représente une injustice sur le plan géographique, selon Emmanuel Macron. Car les habitants des métropoles payent une taxe d'habitation relativement faible, au regard des richesses générées par l'activité. "Quand vous habitez dans la France périphérique (...), la taxe d'habitation peut être beaucoup plus élevée, déplore le candidat. C'est ce qui fait que ces classes moyennes françaises, qui ne peuvent plus se loger en centre ville métropolitain, qui sont sont obligées d'aller parfois à 100 km de la métropole oui elles travaillent, sont aujourd’hui plus taxées que celles et ceux qui peuvent vivre en métropole, explique-t-il. C'est une vrai injustice qui pèse sur les classes moyennes".

Mais si la taxe d'habitation est un impôt qui finance les communes, comment compenser cette perte d'argent ? "On va garantir l'autonomie fiscale des communes, rétorque Emmanuel Macron. Contrairement à ce qui a été dit, les communes ne perdront pas un euro puisque nous sommes obligés de compenser".

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/