2 min de lecture Parti socialiste

Taubira : la gauche aurait tort de "glisser dans la problématique identitaire"

L'ancienne ministre de la Justice appelle la gauche à revenir à la question sociale et met en garde contre le Front national, "le parti démagogique".

Christiane Taubira à l'Assemblée nationale
Christiane Taubira à l'Assemblée nationale Crédit : LOIC VENANCE / AFP
Marie-Pierre Haddad
Marie-Pierre Haddad
et AFP

Partie du gouvernement de Manuel Valls à cause de divergence de vue, notamment sur la déchéance de nationalité, Christiane Taubira livre un diagnostic de la gauche et du Parti socialiste, à quelques mois de l'élection présidentielle. "Glisser dans la problématique identitaire n'est pas une réponse. Ce n'est pas une réponse dans l'absolu, parce que ce n'est pas le sujet central. Ce n'est pas une réponse de la gauche, par rapport à son histoire, à sa raison d'être", a affirmé la candidate à la présidentielle de 2002 sur France Inter. L'ancienne ministre de la Justice a appelé la gauche à revenir à "la question sociale, qui est une question réelle, celle des revenus, des conditions du travail, celle des services publics".

La victoire de Donald Trump à la présidentielle américaine a mis encore un peu plus au premier plan du débat politique français les questions liées à l'immigration et aux effets de la mondialisation, à l'approche de la présidentielle où les sondages prédisent tous la présence de Marine Le Pen au deuxième tour. Manuel Valls, qui entend porter un discours de gauche sur les questions d'identité, a ainsi jugé mercredi à l'Assemblée nationale que l'élection de Donald Trump marquait "le besoin de frontières" et "de réguler l'immigration" mais aussi de mieux protéger les classes moyennes dans la mondialisation.

"Mon souci ce n'est pas Manuel Valls, je ne suis pas en guerre contre Manuel Valls, je dis très clairement que la gauche a un idéal", a affirmé Christiane Taubira. Elle a également accusé le FN, qu'elle nomme "le parti démagogique", de "fourberie" et de "diversion", parce que selon elle il "n'a pas d'explication économisante" et se concentre sur le discours anti-immigration. Le parti de Marine Le Pen fait effectivement ses meilleurs scores "dans les bassins de déshérence économique (...) là où il n'y a plus de perspective en matière économique. Mais le discours démagogique, il est sur l'identité, il est contre les étrangers, contre l'immigration, contre les musulmans", a-t-elle critiqué.

La rédaction vous recommande

                   
                   

Lire la suite
Parti socialiste Christiane Taubira Présidentielle 2017
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants