1 min de lecture MoDem

Soupçons d'emplois fictifs au MoDem : Bayrou se voit comme "la véritable cible" des dénonciations

Le président du Mouvement Démocrate a défendu sa probité et est revenu sur les raisons de son départ du gouvernement.

>
François Bayrou se voit comme "la véritable cible" des dénonciations Crédit Image : GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP | Date :
109996784729281669890
Clarisse Martin

Au soir de l'annonce de son départ du gouvernement d'Édouard Philippe, François Bayrou a donné une conférence de presse pour exposer les raisons de son choix. Le parti qu'il préside, le Mouvement démocrate (MoDem) est visé par une enquête préliminaire ouverte à cause de soupçons d'emplois fictifs en son sein. "Bien que mon nom n'ait jamais été cité dans cette enquête, je n'ai aucun doute que j'étais la véritable cible, dans le but de décrédibiliser la parole du ministre qui portait cette loi (la loi de moralisation de la vie politique, ndlr)", s'est défendu le désormais ex-garde des Sceaux, au lendemain de la démission de la centriste Sylvie Goulard du ministère des Armées.

Le centriste a également pris la parole pour fustiger "une vie publique d'une violence perpétuellement croissante. (...) La situation dans laquelle je me trouvais placé, en raison de ma fonction de garde des Sceaux, était telle que la seule personne en France qui ne pouvait pas se défendre contre la calomnie (...), c'est le ministre de la Justice", a-t-il tancé, avant de faire une allusion aux journalistes qui ont fait les révélations ayant abouti à l'ouverture de l'enquête préliminaire. 

"Toute remarque faite en privé sur certaines méthodes journalistiques est immédiatement regardée comme une pression, comme si les critiques devaient être à sens unique", a taclé François Bayrou, en référence à un appel qu'il avait passé à l'un des rédacteurs en chef de France Inter après leur enquête. "Je n'accepte pas de vivre sans liberté de parole", a alors déclaré le centriste. 

À lire aussi
Emmanuel Macron à Rouen, le 5 avril 2018 polémique
Macron : "Une petite musique sociale lancinante et embêtante", juge Olivier Bost

Le nom de son remplaçant place Vendôme doit être annoncé lors de l'annonce du remaniement, ce mercredi 21 juin avant 18 heures.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
MoDem François Bayrou Justice
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7789057832
Soupçons d'emplois fictifs au MoDem : Bayrou se voit comme "la véritable cible" des dénonciations
Soupçons d'emplois fictifs au MoDem : Bayrou se voit comme "la véritable cible" des dénonciations
Le président du Mouvement Démocrate a défendu sa probité et est revenu sur les raisons de son départ du gouvernement.
https://www.rtl.fr/actu/politique/soupcons-d-emplois-fictifs-au-modem-bayrou-se-voit-comme-la-veritable-cible-des-denonciations-7789057832
2017-06-21 17:17:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/alhedm836o3BdG-PuZSYoA/330v220-2/online/image/2017/0621/7789050577_francois-bayrou-et-marielle-de-sarnez-le-25-juin-2017.jpg