2 min de lecture Écologie

Royal : il n'y a pas lieu de "polémiquer" sur le nucléaire

La ministre estime que la construction de nouveaux réacteurs est "conforme à la loi de transition énergétique"

Ségolène Royal a annoncé ne série de lois destinées à lutter contre la pollution atmosphérique (archives).
Ségolène Royal a annoncé ne série de lois destinées à lutter contre la pollution atmosphérique (archives). Crédit : MARTIN BUREAU / AFP
Nicolas Marischaël avec sa famille dans son atelier-boutique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

Fortement critiquée après sa sortie de mardi sur la construction de nouveaux réacteurs nucléaires, Ségolène Royal a estimé ce mercredi qu'il n'y avait pas lieu de "polémiquer", ses déclarations étant "conformes à la loi de transition énergétique".

Dans un communiqué, la ministre de l’Énergie et de l’Écologie explique que "le gouvernement n'oppose pas les énergies les unes aux autres et pour la première fois de son histoire, la France se dote d'un mix énergétique équilibré" pour sa production d'électricité.

La réduction de la part du nucléaire en France bientôt examinée au Sénat

Le projet de loi sur la transition énergétique, voté en première lecture par les députés et qui doit être examiné début février au Sénat, prévoit de réduire la part du nucléaire dans la consommation finale d'électricité à 50% à l'horizon 2025 contre 75% aujourd'hui.

"L'énergie nucléaire est maintenue dans ce mix, mais sa part diminue pour atteindre 50% à l'horizon 2025 dans la production d'électricité, avec une large place donnée aux énergies renouvelables", rappelle Ségolène Royal, blâmée mardi par les élus EELV et par des ONG anti-nucléaire après un entretien paru dans Usine nouvelle.

De nouveaux réacteurs pour assurer la sécurité du nucléaire

À lire aussi
morts
35 ans après, combien de morts la catastrophe de Tchernobyl a-t-elle fait ?

Pour assurer la sécurité du nucléaire, "il faut programmer la construction d'une nouvelle génération de réacteurs, qui prendront la place des anciennes centrales lorsque celles-ci ne pourront plus être rénovées", a déclaré au magazine la ministre.

C'est la première fois qu'un membre du gouvernement évoque la possibilité de construire de nouveaux réacteurs en France.

Le projet de loi limite la capacité nucléaire de la France à 63,2 gigawatts
, son niveau actuel, ce qui implique que toute mise en service d'un nouveau réacteur, comme l'EPR de Flamanville, se combine avec la fermeture d'autres de capacité équivalente.

Construire de nouveaux réacteurs nucléaires représenterait un choix économique calamiteux pour la France et un déni de réalité industrielle

Sébastien Blavier, Greenpeace
Partager la citation

"Construire de nouveaux réacteurs nucléaires représenterait un choix économique calamiteux pour la France et un déni de réalité industrielle", a estimé mercredi Sébastien Blavier de Greenpeace. "Que l'on produise de l'électricité avec des réacteurs anciens exploités au-delà de 40 ans ou bien avec des réacteurs nouveaux de type EPR, le coût de production sera plus élevé que celui des (énergies) renouvelables", a affirmé Greenpeace dans un communiqué, en relevant qu'en 2013 les investissements mondiaux dans l'éolien ont été cinq fois supérieurs à ceux dans le nucléaire.

Ségolène Royal souligne mercredi qu'"en 2025, l'âge moyen du parc nucléaire sera de 40 ans et serait de 50 ans, en 2035, sous réserve de l'accord de l'ASN (autorité de sûreté nucléaire)". Actuellement, la durée de vie des 58 réacteurs nucléaires français est de 40 ans.

"En cohérence avec le maintien d'une part d'énergie nucléaire dans le mix énergétique français, nos entreprises (EDF, AREVA, CEA) travaillent donc, comme je l'ai dit lors du débat à l'Assemblée nationale, sur les réacteurs futurs qui pourront remplacer, au sein des sites actuels, une partie des réacteurs qui ne pourront plus être prolongés", explique Mme Royal.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Écologie Ségolène royal Nucléaire
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants