1 min de lecture Migrants

À Roanne, le maire accepte d'accueillir des réfugiés "à condition qu'ils soient chrétiens"

Le député-maire Les Républicains Yves Nicolin veut avoir l'absolue certitude que les réfugiés "ne sont pas des terroristes déguisés".

>
Yves Nicolin, député-maire (Les Républicains) de Roanne : "Il faut avoir l'absolue certitude que ce ne sont pas des terroristes déguisés" Crédit Image : HERMINIE PHILIPPE / AFP | Crédit Média : Arnaud Tousch | Durée : | Date :
Arnaud Tousch
Arnaud Tousch
et La rédaction numérique de RTL

Face à la crise migratoire que traverse l'Europe, un certain nombre de maires de France se sont dit prêt à accueillir des réfugiés, à l'instar de Martine Aubry à Lille, quand d'autres, comme François Baroin à Troyes, ont refusé. Le député-maire Les Républicains de Roanne, dans la Loire, n'y est pas opposé. Seulement, il pose ses conditions : les réfugiés devront être chrétiens.

"Ce que je souhaite c'est qu'on puisse avoir l'absolue certitude que ce ne sont pas des terroristes déguisés. C'est la raison pour laquelle demander à ce que ce soit des Chrétiens peut représenter une garantie suffisante", a déclaré Yves Nicolin ce lundi 7 septembre au micro de France Bleu Saint-Étienne-Loire. "Si la France décide d'accueillir sur son sol un certain nombre de familles, et qu'elle décide de les intégrer c'est-à-dire de leur donner des papiers, la ville de Roanne pourra jouer ce rôle-là, accueillir peut-être une dizaine de familles mais à la condition qu'il soit bien question de réfugiés chrétiens qui sont persécutés parce que Chrétiens en Syrie par Daesh", a-t-il complété.  

Saint-Étienne prêt à accueillir des réfugiés

Interrogé sur la persécution d'autres minorités comme les Kurdes, les Yézidis voire les Chiites, l'élu a appelé à prendre "toutes les précautions possibles". "Ça mettra plus de temps pour vérifier que ce sont des gens qui sont bien persécutés, que ce ne sont pas des réfugiés économiques, qu'ils quittent leur pays en urgence parce que Daesh souhaite les liquider sur leur territoire", a affirmé le maire de Roanne.

La position d'Yves Nicolin tranche avec celle du maire de Saint-Etienne (LR) Gaël Perdriau qui, samedi, a décidé d'accueillir "selon nos capacités, ceux qui tentent d'échapper à la guerre et à la mort". "J'appelle au-delà de tout clivage, l'ensemble des responsables politiques locaux et nationaux à saisir sans crainte une situation qui n'oblige qu'à une seule décision : j'accueille", a souligné l'élu dans un long communiqué.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Migrants Immigration Roanne
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants