2 min de lecture Économie

Revoir la participation pour favoriser les petits salaires ? Le Maire botte en touche

La députée de la majorité, Coralie Dubost, a déposé un amendement afin d'assurer une redistribution de la participation dans les entreprises, en faveur des salaires inférieurs à 80.000 euros. Une mesure à laquelle s'est opposé Bruno Le Maire.

Bruno Le Maire, ministre de l'Économie et des Finances, se rendra à Pessan, dans le Gers
Bruno Le Maire, ministre de l'Économie et des Finances, se rendra à Pessan, dans le Gers Crédit : STEPHANE DE SAKUTIN / AFP
Marie-Pierre Haddad
Marie-Pierre Haddad
Journaliste RTL

Emmanuel Macron a multiplié les mesures sociales en présentant le plan pauvreté. Revenu universel d'activité, cantine à un euro... Le président de la République souhaite ainsi donner des gages à l'électorat de gauche.

Inclure plus de sociale dans ses mesures était l'une des volontés de certains députés de La République En Marche. C'est d'ailleurs la volonté impulsée par Coralie Dubost, élue de la la majorité. Vendredi 14 septembre, la députée de l'Hérault a présenté un amendement, dans le cadre du projet de loi Pacte, visant à permettre à "quatre millions de salariés bénéficiant d'un mécanisme de participation au sein de leur entreprise, de gagner environ 80 euros par an".

Comment ? En renforçant le système de redistribution. Dans une vidéo, repérée par LCP, l'élue La République En Marche indique vouloir réduire la participation, dans les entreprises, des salaires de plus de 80.000 euros. "Ils captent environ 60% des richesses. Dans un soucis de redistribution, nous aimerions pousser cela. Nous savons qu'il y aura des perdants au-delà de ces 80.000 euros, mais nous pensons que ce sont des personnes qui sont suffisamment gagnantes, là où nous avons beaucoup de perdants dans cette société", développe-t-elle. 

Des raisons politiques invoquées par Bruno Le Maire

Coralie Dubost conclut en précisant : "Quand bien même, ce soit symbolique, cette mesure est importante et j'ajoute que c'est une mesure qui coûte zéro euro au budget et zéro euro aux entreprises".

À lire aussi
Des pompes à essence à Lille (illustration). consommation
Carburants : la baisse des prix se poursuit

C'est ensuite à Bruno Le Maire de prendre la parole. Cet amendement fait perdre "371 euros par an aux salariés qui sont concernés. C'est beaucoup", explique le ministre de l'Économie qui indique qu'il parle des "salariés qui gagnent entre 80.000 et 120.000 euros par an". 

Ça n'est que 150.000 personnes mais croyez-en ma petite expérience politique, vous allez les entendre très fort

Bruno Le Maire
Partager la citation

Il ajoute : "Ça n'est que 150.000 personnes mais croyez-en ma petite expérience politique, vous allez les entendre très fort et je doute que vous entendiez beaucoup ceux qui gagnent sept à huit euros de plus par mois. J'estime que politiquement, on fait beaucoup de perdants, 150.000 ce n'est pas négligeable, pour un montant qui est important : 371 euros. Ce n'est pas facile à expliquer (...) De l'autre côté, le bénéfice me paraît insuffisant".

Coralie Dubost estime quant à elle que "sept à huit euros par mois pour des gens (...) c'est considérable. On sait que sur d'autres sujets, des petites sommes ont pu faire beaucoup de bruit et que peut-être, c'est aussi le moment d'envoyer des signaux positifs de ce point de vue". La députée fait référence à la baisse de cinq euros des APL

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Économie Bruno Le Maire Assemblée nationale
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7794814773
Revoir la participation pour favoriser les petits salaires ? Le Maire botte en touche
Revoir la participation pour favoriser les petits salaires ? Le Maire botte en touche
La députée de la majorité, Coralie Dubost, a déposé un amendement afin d'assurer une redistribution de la participation dans les entreprises, en faveur des salaires inférieurs à 80.000 euros. Une mesure à laquelle s'est opposé Bruno Le Maire.
https://www.rtl.fr/actu/politique/revoir-la-participation-pour-favoriser-les-petits-salaires-le-maire-botte-en-touche-7794814773
2018-09-17 12:39:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/1JhPGkF8F5IjEFDKA7CBFg/330v220-2/online/image/2018/0515/7793397255_bruno-le-maire-ministre-de-l-economie-et-des-finances-se-rendra-a-pessan-dans-le-gers.jpg