1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Résultats européennes 2014 : Valls appelle à la "responsabilité", sans "démagogie"
2 min de lecture

Résultats européennes 2014 : Valls appelle à la "responsabilité", sans "démagogie"

Le Premier ministre est monté au créneau à l'Assemblée ce mardi, appelant tous les députés à la "responsabilité" et à rejeter la "démagogie".

Manuel Valls, le 29 avril 2014, à l'Assemblée Nationale. (archives)
Manuel Valls, le 29 avril 2014, à l'Assemblée Nationale. (archives)
Crédit : ERIC FEFERBERG / AFP
La rédaction numérique de RTL & AFP

Manuel Valls a répondu ce mardi 27  à l'Assemblée nationale à plusieurs interpellations sur la défaite du Parti socialiste aux élections européennes. Reconnaissant un score "très faible" du PS et "de la gauche en général" et rappelant les 25% du Front national, le Premier ministre a affiché son intention de "répondre à cette crise de confiance", lors de la séance de questions d'actualité, où il a pris la parole à six reprises au total.

"Et il faut le faire dans la responsabilité. Et cette responsabilité, elle concerne tous ceux qui siègent dans cet hémicycle", a-t-il dit en réponse au député communiste André Chassaigne (Puy-de-Dôme). "S'il y avait, M. Chassaigne, une alternative aussi évidente à gauche de la politique du gouvernement, alors votre parti aurait fait un autre score à l'occasion des élections municipales ou des élections européennes", a lancé le chef du gouvernement.

Éviter la démagogie

"Le ton qui est le mien, c'est de ne donner aucune leçon à ceux qui siègent ici, dans la majorité ou dans l'opposition, parce que je considère que la situation est grave, parce que je sais que le score de l'extrême droite à l'occasion de ces élections européennes touche l'image de notre pays", a-t-il ajouté.

Oubliez la démagogie, regardez la réalité en face et rejoignez ceux qui veulent redresser le pays

Manuel Valls

"Face à cela, c'est la fuite en avant, la critique pour la critique, c'est la démagogie? Ma responsabilité c'est d'assumer le gouvernement de la France", a-t-il asséné. "Alors M. Chassaigne, oubliez la démagogie, regardez la réalité en face et rejoignez ceux qui veulent redresser le pays", a-t-il conclu, sous des applaudissements à gauche.

Le Premier ministre a ensuite répondu à d'autres questions sur la défaite aux européennes, soulignant notamment que les réformes étaient "nécessaires". En réponse à l'UMP Bernard Perrut (Rhône), il a appelé "à une autre manière de faire de la politique" pour "retrouver la confiance des Français". "Je vous invite, au-delà des caricatures, à vous retrouver sur l'essentiel: la République et le redressement du pays", a-t-il lancé au député de l'opposition.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/