1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Résultats européennes 2014 : Michèle Alliot-Marie battue par le FN dans le Sud-Ouest
2 min de lecture

Résultats européennes 2014 : Michèle Alliot-Marie battue par le FN dans le Sud-Ouest

ESTIMATIONS - Avec 18,2% des voix, Michèle Alliot-Marie (UMP) arriverait en deuxième position dans la circonscription Sud-Ouest, derrière Louis Aliot (FN ; 24%)

Michèle Alliot-Marie le 21 mai 2014 à Paris
Michèle Alliot-Marie le 21 mai 2014 à Paris
Crédit : AFP/PATRICK KOVARIK
Marion Dautry
Marion Dautry

L'ancienne ministre UMP n'a pas réussi à enrayer la montée du FN. Pis, elle arriverait en deuxième position, derrière le candidat frontiste Louis Aliot qui est crédité de 24% des voix, contre 18,2% seulement pour l'UMP. 

Michèle Alliot-Marie remporterait néanmoins deux sièges d'eurodéputés pour l'UMP. Mais elle a, a priori, échoué à vaincre la montée du FN.

Retour en force

C'est un revers pour l'ancienne minsitre. Cependant, ce score signe le grand retour de Michèle Alliot-Marie, très discrète depuis son départ du ministère des Affaires étrangères pour cause de vacances polémiques en Tunisie.

Sa défaite aux élections législatives en 2012 dans les Pyrénées-Atlantiques ne laissait pas non plus présager son retour sur le devant de la scène politique. Au point que sa nomination à la tête de la liste UMP du Sud-Ouest avait fait jaser. Interrogée sur I-télé sur le fait que les grands partis envoient souvent leurs "naufragés" des législatives aux européennes, elle avait défendu sa motivation en précisant qu'une fonction d'eurodéputé lui ferait "perdre de l'argent".

Nomination arrachée à la dernière minute

À lire aussi

Sa position en tête de la liste UMP pour la circonscription Sud-Ouest n'allait pourtant pas de soi. En compétition avec Alain Lamassoure, celui-ci est finalement propulsé tête de liste pour l'Île-de-France et lui laisse le champ libre. Cette nomination ne s'était pas fait sans heurt. Dans le quotidien Libération, un député s'étonnait ainsi : "Michèle Alliot-Marie a tout eu ! Elle a été plus que servie. Et aujourd'hui, elle ne pèse plus rien !".

Ce nouveau mandat est tout de même entaché par de récents déboires judiciairesUne perquisition a été menée à son domicile le 18 mars 2013, dans le cadre d'une enquête pour "abus de confiance" au détriment d'associations de Saint-Jean-de-Luz (Pyrénées-Atlantiques), lorsqu'elle y exerçait les fonctions de maire.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/