2 min de lecture Primaire Les Républicains

Résultat de la primaire de la droite : Copé évoque une "déception"

Le député-maire LR de Meaux se prononcera dans la journée de lundi quant à ses consignes de vote pour le second tour du scrutin.

Jean-François Copé lors du deuxième débat de la primaire de la droite, le 3 novembre
Jean-François Copé lors du deuxième débat de la primaire de la droite, le 3 novembre Crédit : ERIC FEFERBERG / AFP
Ambre Deharo
Ambre Deharo
et AFP

"La politique, c'est parfois cruel". Pour Jean-François Copé, la défaite est amère. Le candidat LR n'a rassemblé que 0,3 % des voix le 20 novembre. Depuis sont QG de campagne, le député-maire de Meaux a attendu le dernier moment avant de prendre la parole, dans la nuit du dimanche 20 au lundi 21 novembre. "Je suis heureux et fier d'avoir été l'un des sept candidats en lice. D'abord à titre personnel, parce que j'avais traversé ces dernières années une épreuve, dont je suis ressorti innocenté par la justice", a-t-il ainsi déclaré, en référence notamment à la citation de son nom dans l'affaire Bygmalion. Et lançant au passage une pique à ceux qui "avaient succombé à la tentation de [le] mettre hors jeu".

Malgré sa fierté, Jean-François Copé est forcé de constater que le score réalisé lors de ce premier tour est "une déception". "Si je ne le disais pas, je ferais de la langue de bois, et c'est pas mon genre", a-t-il par ailleurs poursuivi. 

Consigne de vote rapide

Le député-maire a également affirmé qu'il comptait prendre sa décision de soutien à l'un des deux finalistes, François Fillon ou Alain Juppé, lundi 21 novembre dans la journée. "Je réunirai mes amis, et à l'issue de cette réunion, (...) je vous dirai plus précisément celui auprès duquel je me trouverai pour ce second tour de la primaire, car c'est maintenant un rendez-vous majeur pour notre pays", a-t-il affirmé. Pour l'instant, Nathalie Kosciusko-Morizet a appelé à voter Alain Juppé, tandis que Nicolas Sarkozy et Bruno Le Maire ont appelé à soutenir François Fillon. Jean-Frédéric Poisson entend, de son côté, consulter les deux finalistes sur des thèmes lui tenant à cœur avant de se prononcer.

Ne pas renoncer

Lors de sa prise de parole, Jean-François Copé a rappelé qu'il ne baissait pas les bras quant à son projet de voir une "droite décomplexée" un jour diriger la France. "Cette idée selon laquelle la main ne doit plus trembler quand il faut décider, je la porterai de toute mes forces", a ainsi conclu l'ancien patron de l'UMP.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Primaire Les Républicains Jean-François Copé Résultat
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants