1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. "Rends l'argent", le slogan anti-Fillon qui cartonne sur le web
2 min de lecture

"Rends l'argent", le slogan anti-Fillon qui cartonne sur le web

DÉCRYPTAGE - De nombreux internautes détournent avec humour des images et vidéos pour railler François Fillon.

François Fillon le 14 janvier 2017 à Paris
François Fillon le 14 janvier 2017 à Paris
Crédit : SIPA
Julien Absalon
Julien Absalon

C'est devenu une expression tendance. Le "mème", le détournement du moment. Le slogan "Rends l'argent" et sa déclinaison #RendsLargent en hashtag sont en quelque sorte devenus un signe de ralliement des détracteurs de François Fillon sur les réseaux sociaux. Cela fait directement référence aux soupçons d'emplois fictifs qui impliquent directement sa femme Penelope et ses enfants Marie et Charles.

Ce slogan anti-Fillon a peut-être connu son apogée durant la soirée du mardi 4 avril, durant le grand débat à onze candidats. En début d'émission, Jean-Luc Mélenchon déclare dans sa minute d'introduction : "Pour moi, la finance doit rendre l'argent. C'est à elle de payer le retour au plein emploi. C'est à elle de payer les augmentations de salaire". Il n'en fallait pas moins pour que la twittosphère s'enflamme et propulse avec plusieurs milliers de tweets "Rends l'argent" en trending topics et donc à la vue de tous. La déclaration du leader de la France insoumise a d'autant plus fait mouche grâce à la réalisation télévisuelle qui a fait un plan sur François Fillon juste après que les deux fameux mots aient été prononcés.

"Rends l'argent", c'est aussi beaucoup d'humour sarcastique et plus ou moins politisé selon l'intention de l'internaute de vouloir dénoncer la situation ou simplement créer une image drôle. Entre les montages à base de photos réelles de François Fillon, les détournements de scènes de films ou séries, l'éventail de mèmes est vaste et démontre l'imagination des twittos.

Quelle influence ?

Mais pourquoi une telle popularité sur les réseaux pour ce slogan et pas un autre ? "Ce qui marche le mieux, qui est le plus viral, ce sont les propos humoristiques ou dans l'opposition politique", remarque Anaïs Théviot, docteure en science politique à l'Institut d'études politiques de Bordeaux, auprès de RTL.fr. "Cette formule fonctionne parce qu'elle est simple et dynamique", ajoute Jacky Isabello, co-fondateur de l'agence de communication Coriolink. À y regarder de plus près, ce slogan a des similitudes avec les éléments de langage produits par les "cellules ripostes" qui existent au sein des équipes de campagne des candidats. "On est vraiment au confluent de tout un tas de techniques très installées. Des mots et des images, ça fait trois, et l'humour a une place importante dans la politique", poursuit le spécialiste en communication de crise.

À lire aussi

Attention toutefois à ne pas surestimer l'influence de telles punchlines très virales sur l'oisillon bleu qui reste avant tout un microcosme et un "outil de journaliste", souligne Jacky Isabello. "C'est une fois que ça sort de Twitter qu'un slogan peut toucher un public plus large et peut avoir une influence, précise Anaïs Théviot. Pour que ça sorte de ce cadre, il faut que ça touche les non-militants, car on n'influence pas un convaincu dans une bulle filtrante".

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/