1 min de lecture André Vallini

Réforme territoriale : "Si on n'est pas capable de faire 5% d'économies, il faut arrêter la politique", dit André Vallini

GRAND JURY - Le secrétaire d'Etat chargé de la Réforme territoriale considère que les économies qu'il a annoncées sont tout à fait réalistes. Il défend des "économies de fonctionnement" permises par la "simplification".

André Vallini
André Vallini Crédit : RTL / Frédéric Bukajlo / Abacapress
Jérôme Chapuis
Jérôme Chapuis Journaliste RTL

La réforme territoriale va permettre à la France de réaliser des économies. André Vallini, secrétaire d'Etat en charge de ce dossier, n'a aucun doute : "Les économies viennent par plus de simplification". Et le conseiller général de citer son département de l'Isère en exemple.

10% d'économies

"Si on n'est pas capable, à moyen terme après une réforme globale, de réaliser 5% d'économies, il faut arrêter de faire de la politique", affirme-t-il sans détour. Une déclaration qui vient confirmer l'annonce réalisée il y a un mois dans Le Figaro. André Vallini y annonçait "12 à 25 milliards d'économies", soit 10% maximum du budget global des collectivités territoriales, soit 250 milliards d'euros.

Le secrétaire d'Etat chargé de la Réforme territoriale insiste toutefois sur la nécessité d'effectuer une grande réforme qui ne consisterait pas seulement en une fusion des régions. "Il faut simplifier, il faut avoir de grandes régions puissantes, à l'échelle européenne, et il faut faire grandir les intercommunalités", estime-t-il.

Les économies viendront plus tard

À lire aussi
Tanguy Pastureau Tanguy Pastureau
Tanguy Pastureau : la lettre de Rihanna à François Hollande

André Vallini précise deux points de ces réformes. Selon lui, "aucun impôt nouveau" ne sera créé et les effectifs administratifs devront être "stabilisés". Le président démissionnaire du Conseil général d'Isère évoque à demi-mots la possibilité de réduire lesdits effectifs, toujours grâce "à la rationalisation du fonctionnement des régions".

Le secrétaire d'Etat reconnaît, enfin, que la réforme "va coûter un peu d'argent" avant d'en rapporter. Notamment en cause, "l'harmonisation par le haut" du traitement des fonctionnaires des régions qui fusionnent. "On n'a pas une idée ce que cela va coûter, ajoute-t-il. Mais la politique souffre du court-termisme. Moi, je me place sur une réforme à long terme".

>
Le Grand Jury du 08 juin 2014 - André Vallini - 1e partie Crédit Image : RTL / Frédéric Bukajlo / Abacapress | Date :
La rédaction vous recommande
Lire la suite
André Vallini Réforme territoriale Info
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7772485102
Réforme territoriale : "Si on n'est pas capable de faire 5% d'économies, il faut arrêter la politique", dit André Vallini
Réforme territoriale : "Si on n'est pas capable de faire 5% d'économies, il faut arrêter la politique", dit André Vallini
GRAND JURY - Le secrétaire d'Etat chargé de la Réforme territoriale considère que les économies qu'il a annoncées sont tout à fait réalistes. Il défend des "économies de fonctionnement" permises par la "simplification".
https://www.rtl.fr/actu/politique/reforme-territoriale-si-on-n-est-pas-capable-de-faire-5-d-economies-il-faut-arreter-la-politique-dit-andre-vallini-7772485102
2014-06-08 19:19:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/6hVoOOYNn52ACVgiItse4A/330v220-2/online/image/2014/0608/7772485313_andre-vallini.jpg