3 min de lecture Franche-Comté

Redécoupage territorial : de la Bourgogne à la Normandie, les régions prêtes à fusionner

DÉCRYPTAGE - Cinq régions françaises ont d'ores et déjà entamé la réflexion sur leur rapprochement. L'objectif : trouver une solution avant l'intervention de l'État.

Les 22 régions métropolitaines
Les 22 régions métropolitaines Crédit : AFP
Romain Renner
Romain Renner
Journaliste RTL

Manuel Valls se doutait-il, lorsqu'il a prononcé son discours de politique générale, le 8 avril dernier, que sa volonté de réduire de moitié le nombre de régions provoquerait tant de débats ? 

>
Revoilà le serpent de mer de la suppression des régions Crédit Image : RTL | Crédit Média : RTL | Date :

Toujours est-il que les Français prennent cette question très au sérieux, s'inquiétant plus du fond - perte de l'identité régionale, fusions "contre nature" - que de la forme - réduction du nombre de fonctionnaires, nouvelle répartition des compétences, allègement du mille-feuille territorial - du problème.

Aux régions de proposer

En prévoyant de passer à une dizaine de régions au 1er janvier 2017, le Premier ministre a laissé la porte ouverte aux initiatives. "Il s'agit de faire confiance à l'intelligence des élus. Les régions pourront donc proposer de fusionner par délibérations concordantes", a-t-il expliqué devant l'Assemblée nationale.

À lire aussi
Emmanuel Macron a lancé le grand débat national le 15 janvier 2019 région
Grand débat : des citoyens tirés au sort et indemnisés par la région

Les régions pourront donc proposer de fusionner par délibérations concordantes

Manuel Valls
Partager la citation

A peine les Français ont-ils eu le temps de se prononcer en faveur de cette nouvelle donne territoriale - 60% y seraient favorables, selon un sondage Ifop - que plusieurs chantiers se sont mis en branle. Car Manuel Valls a été clair : "En l'absence de propositions, après les élections départementales et régionales de mars 2015, le gouvernement proposera par la loi une nouvelle carte des régions".

Bourgogne et Franche-Comté en première ligne

Les élus, conscients des risques que comporte un découpage imposé par le pouvoir central, ont donc tout intérêt à prendre les devants. La Bourgogne et la Franche-Comté ont d'ores et déjà annoncé conjointement leur volonté de fusionner. Mieux, François Patria (Bourgogne) et Marie-Guite Dufay (Franche-Comté) ont décidé d'activer le processus et de démarrer le travail avant la fin de l'année.

>
VIDÉO - Fusionner les régions permettrait de faire d'importantes économies Crédit Image : RTL.fr | Crédit Média : RTL.fr | Date :

Le rapprochement des deux régions ne devrait souffrir d'aucune contestation ou très peu. Le comité Balladur de réflexion et de proposition sur la modernisation et le rééquilibrage des institutions avait déjà proposé en 2008 cette fusion entre les descendantes des Duché et Comté de Bourgogne.

Normandie et Picardie pour éviter l'intervention de Paris

Plus à l'ouest, ce sont trois régions qui envisagent également de se regrouper. Le président PS de la Haute-Normandie, Nicolas Mayer-Rossignol, propose à la Basse-Normandie et la Picardie de s'unir à lui. Si Haute et Basse-Normandie ont en commun l'héritage de la grande région Normandie, le rattachement de la Picardie semble moins évident.

Rouen, Le Havre, Dieppe ou Evreux n'ont pas vocation à devenir des banlieues de Paris.

Nicolas Mayer-Rossignol, président PS de la Haute-Normandie
Partager la citation

Le président de son conseil régional, Claude Gewerc, souligne toutefois les points communs entre sa région et la Normandie. Picards et Normands ont d'autant plus intérêt à se rassembler que le découpage de Paris risque de ne pas leur convenir. L'éclatement de la Picardie (trois départements) a déjà été évoqué par le passé, à l'instar d'une fusion entre l’Île-de-France et la Haute-Normandie.

Quid de l'Alsace ou de la Bretagne ?

"Fusionner serait inopportun : Rouen, Le Havre, Dieppe ou Evreux n'ont pas vocation à devenir des banlieues de Paris. Nos grands projets, la ligne nouvelle Paris-Normandie (LNPN), le contournement Est de Rouen, les investissements pour la vallée de la Seine, l'éolien en mer, seraient dilués si nous fusionnions", s'est notamment inquiété Nicolas Mayer-Rossignol.

Nul doute que ces cinq régions ont ouvert la voie à de futures négociations. L'Alsace, la Bretagne, le Poitou-Charentes, le Limousin et la Lorraine, régulièrement cités, entre autres, comme de possibles candidats pour des fusions prochaines ont tout intérêt à entamer dès maintenant leur réflexion. Sous peine de voir l'État se mêler de leurs affaires.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Franche-Comté Manuel Valls Normandie
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7771167355
Redécoupage territorial : de la Bourgogne à la Normandie, les régions prêtes à fusionner
Redécoupage territorial : de la Bourgogne à la Normandie, les régions prêtes à fusionner
DÉCRYPTAGE - Cinq régions françaises ont d'ores et déjà entamé la réflexion sur leur rapprochement. L'objectif : trouver une solution avant l'intervention de l'État.
https://www.rtl.fr/actu/politique/redecoupage-territorial-de-la-bourgogne-a-la-normandie-les-regions-pretes-a-fusionner-7771167355
2014-04-15 12:39:35
https://cdn-media.rtl.fr/cache/u9JPAj2FP-ZgwNxZrSdPEg/330v220-2/online/image/2014/0415/7771161166_les-22-regions-metropolitaines.jpg