1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Rachida Dati quitte le groupe Les Républicains au Conseil de Paris
2 min de lecture

Rachida Dati quitte le groupe Les Républicains au Conseil de Paris

Menacée d'une suspension pour ne pas avoir payé de cotisations, la maire du 7e arrondissement a pris les devants avant que sa sanction ne soit officialisée.

Rachida Dati en conflit avec le groupe LR de Paris
Rachida Dati en conflit avec le groupe LR de Paris
micros
La rédaction numérique de RTL

Sous le coup d'une procédure de suspension entamée par les élus Les Républicains (LR) du Conseil de Paris, Rachida Dati a pris la décision de quitter d'elle-même le groupe d'opposition à la mairie de la capitale. Le bureau politique du groupe LR s'est officiellement réuni lundi 14 septembre pour statuer sur l'adhésion de Christian Saint-Etienne (ex-UDI). Mais le sort de l'ancienne garde des Sceaux de Nicolas Sarkozy était aussi à l'ordre du jour, selon l'Opinion. Rachida Dati se trouve sous le coup d'une sanction disciplinaire pour ne pas avoir réglé ses cotisations au groupe depuis 2010. Le montant de son ardoise s'élèverait à plus de 6.000€.

L'eurodéputée a vivement réagi sur les réseaux sociaux, s'estimant victime d'une manœuvre détournée pour sanctionner son indépendance vis-à-vis des autres élus d’opposition au Conseil de Paris.

Selon un membre du bureau politique présent lors de la réunion du lundi 14 septembre, la suspension de Rachida Dati est pourtant loin d'être actée, tout comme son départ. Le bureau parisien des Républicains aurait simplement rédigé une lettre de semonce à destination de Rachida Dati pour lui demander de se mettre à jour de ses cotisations. "Elle a vivement réagi parce que des petits malins lui ont envoyé des textos pendant la réunion. Avec Dati on sait que ça peut rapidement partir en sucette mais peut-être que la raison va triompher.", confie l'élu parisien à RTL.fr.

La Tour triangle : la goutte de trop?

Ouvertement opposée à Nathalie Kociusko-Morizet, la présidente du groupe LR au Conseil de Paris, Rachida Dati avait réaffirmé son indépendance en votant en faveur du projet de la Tour Triangle en juin dernier. Ce dossier porté par la mairie de Paris était pourtant l'un des chevaux de bataille de NKM au Conseil de Paris. "S'il s'agissait de cela, d'autres élus seraient passés en cour martiale", réfute le membre du bureau contacté par Rtl.fr. Jusqu'à preuve du contraire, Rachida Dati n'aurait donc pas quitté le navire pour les élus LR du Conseil de Paris. Contactée par RTL.fr, la maire du 7e arrondissement n'a pas donné suite à nos sollicitations pour éclaircir sa situation avec le groupe LR.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/