2 min de lecture François Fillon

Qui est Fouad Makhzoumi, soupçonné d'avoir versé 45.000 euros à la société de Fillon ?

L'homme d'affaires libanais aurait passé un contrat d'un an avec l'ancien Premier ministre, pour que celui-ci l'aide à développer "son pouvoir d'influence".

L'homme d'affaires libanais Fouad Makhzoumi et François Fillon, le 19 juin 2015 à Saint-Pétersbourg
L'homme d'affaires libanais Fouad Makhzoumi et François Fillon, le 19 juin 2015 à Saint-Pétersbourg Crédit : Mikhail Klimentyev/AP/SIPA
Léa Stassinet
Léa Stassinet
Journaliste

Son nom est apparu pour la première fois mardi 14 mars, lorsque Mediapart a révélé l'existence d'un contrat passé entre la société de conseil de François Fillon, et la sienne. Fouad Makhzoumi, dirigeant sulfureux de Future Pipe Industries (FPI), leader mondial de la fabrication de pipelines aurait fait appel aux services de l'ancien Premier ministre pour la somme de 45.000 euros, versée en deux fois selon Le Monde. Un contrat d'un an, valide du 10 juin 2015 au 10 juin 2016. Le but de cet accord ? Aider le PDG libanais à faire des affaires, grâce au réseau de François Fillon. Le Canard enchaîné parle notamment d'une rencontre organisée par ce dernier entre Fouad Makhzoumi, le PDG de Total, et Vladimir Poutine. 

Si Fouad Makhzoumi a pensé à François Fillon et sa société 2F Conseil, c'est avant tout parce que les deux hommes sont amis de longue date. "Le Libanais avait d'ailleurs offert un banquet en l'honneur de son 'ami' Fillon en décembre 2014", écrit Mediapart. Qualifié de "poisson-pilote" de François Fillon au Moyen-Orient par le site Intelligence Online, l'homme d'affaires dirige aujourd'hui le Parti national du Dialogue, un parti centriste qu'il a créé en 2004. Ne disposant d'aucun siège au Parlement de Beyrouth, cette organisation politique promeut "la social-démocratie séculaire", indique L'Express

Impliqué dans un scandale de corruption au Royaume-Uni

Mais Fouad Makhzoumi s'est aussi investi dans la vie politique du Royaume-Uni, où sa famille, et surtout son épouse May qui réside à Londres, continue de figurer parmi les grands donateurs du Parti conservateur. Mais si l'homme d'affaires est connu outre-manche, c'est aussi parce qu'il a été impliqué dans un scandale de corruption au début des années 1990. Fouad Makhzoumi avait à l'époque négocié un contrat prévoyant la livraison de 3.000 fusils d'assaut à l'armée libanaise, avec le ministre de la Défense Jonathan Aitken. Problème, ce dernier avait rejoint le conseil d'administration d'une des sociétés du milliardaire dans les années 1980. 

À lire aussi
La chronique de Laurent Gerra du 29 avril 2019 humour
La chronique de Laurent Gerra du 24 avril 2019

Devenu secrétaire en chef du Trésor, Jonathan Aitken est poussé à la démission en 1995, en raison de soupçons concernant ses liens non-déclarés avec Fouad Makhzoumi. Il sera d'ailleurs emprisonné quatre ans plus tard pour parjure. 

Proche du clan el-Assad

Les relations troubles de l'homme d'affaires ne s'arrêtent pas là. Il serait également en lien avec le clan el-Assad via une société-écran, révèle Le Monde. Il en aurait créé de nombreuses dont certaines sont toujours actives, domiciliées dans les Caraïbes, notamment au Panama et aux îles Vierges entre 1990 et 2000. L'une de ces sociétés offshore, immatriculée au Panama entre 1990 et 1998 a été dirigée simultanément par Fouad Makhzoumi et deux proches du régime syrien : Salim Hassan, ami du père de Bachar el-Assad, Hafez el-Assad, et Khaled Hboubati, un chef d'entreprise faisant partie de l'entourage du dirigeant syrien. 

Suite aux révélations des médias français, l'entourage de Fouad Makhzoumi a affirmé que l'entreprise de ce dernier, FPI, s'était assurée de la légalité et de la conformité du contrat passé avec François Fillon, expliquant même l'avoir fait contrôler par plusieurs avocats. "Tout est réglo, si M. Fillon a commis quelque chose d'illégal, ce sera son sujet, pas le nôtre". 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
François Fillon Liban
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7787776779
Qui est Fouad Makhzoumi, soupçonné d'avoir versé 45.000 euros à la société de Fillon ?
Qui est Fouad Makhzoumi, soupçonné d'avoir versé 45.000 euros à la société de Fillon ?
L'homme d'affaires libanais aurait passé un contrat d'un an avec l'ancien Premier ministre, pour que celui-ci l'aide à développer "son pouvoir d'influence".
https://www.rtl.fr/actu/politique/qui-est-fouad-makhzoumi-soupconne-d-avoir-verse-45-000-euros-a-la-societe-de-fillon-7787776779
2017-03-22 17:25:51
https://cdn-media.rtl.fr/cache/jegbh84EJFbfnmpXjLr7pg/330v220-2/online/image/2017/0322/7787776910_fouad1.jpg