1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. "Purification ethnique" au gouvernement : Aquilino Morelle se sent piégé
1 min de lecture

"Purification ethnique" au gouvernement : Aquilino Morelle se sent piégé

L'ancien conseiller de François Hollande revient sur ses accusations de "purification ethnique" au gouvernement et assure avoir été piégé par une journaliste "fourbe".

Aquilino Morelle, ancien conseiller de François Hollande, a démissionné vendredi 18 avril 2014
Aquilino Morelle, ancien conseiller de François Hollande, a démissionné vendredi 18 avril 2014
Crédit : AFP
micros
La rédaction numérique de RTL

Aquilino Morelle a réglé ses comptes avec François Hollande. Poussé à la démission en avril dernier, l'ancien conseiller du Président aurait déclaré au Point avoir été "liquidé" pour des raisons politiques par la "Tcheka hollandienne"


Il compare son éviction et celle de son mentor Arnaud Montebourg au génocide rwandais : "La logique qui est en œuvre est une logique de purification ethnique. C'est les Hutus contre les Tutsis. Tout cela est limpide. On a commencé par moi, et maintenant Arnaud. Là, ils ont signé leur crime. C'est d'une pureté !"

Elle ne manque pas de fourberie cette jeune femme

Aquilino Morelle

Mais Aquilino Morelle a déclaré jeudi matin à l'AFP n'avoir "jamais" donné d'interview au Point. Les propos rapportés ont été tenus "en privé" selon l'ex-conseiller. 

Il a assuré avoir été piégé par la journaliste qui a rédigé l'article. Elle "voulait me revoir à titre amical et m'a extorqué des pseudos confessions. Elle ne manque pas de fourberie cette jeune femme", a-t-il fustigé. Morelle ne dément pas ses propos sur le fond, mais prétend qu'ils ont été extorqués et n'ont aucune valeur.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/