2 min de lecture Primaire Les Républicains

Primaire UMP : Christian Estrosi pourrait se présenter, même face à Nicolas Sarkozy

Même s'il avait apporté son soutien à Nicolas Sarkozy, lors de son retour à la tête de l'UMP, Christian Estrosi pourrait se retrouver contre l'ancien président lors de la primaire du parti.

Christian Estrosi lors d'un meeting pour les municipales à Nice en mars 2014 (image d'illustration).
Christian Estrosi lors d'un meeting pour les municipales à Nice en mars 2014 (image d'illustration). Crédit : VALERY HACHE / AFP
Marie-Pierre Haddad
Marie-Pierre Haddad
et AFP

Le député-maire UMP de Nice Christian Estrosi a annoncé, vendredi 20 mars, qu'il serait candidat à la primaire UMP en vue de la  présidentielle de 2017, même si Nicolas Sarkozy se présente lui aussi, leurs propositions n'étant pas identiques selon lui. 

"Je suis candidat aux primaires", a déclaré Christian Estrosi, interrogé par LCP / Public Sénat / Le Figaro. L'ancien ministre UMP avait affirmé en juin dernier qu'il serait candidat à la primaire de son camp en vue de la présidentielle de 2017, sauf si Nicolas Sarkozy revenait avec des propositions "compatibles" avec les siennes. "J'avais dit deux choses : un, je suis candidat aux primaires, il ne me semble pas depuis avoir dit le contraire", a rappelé le maire de Nice. 

Des idées à défendre aux primaires

"La deuxième chose, j'avais dit (...) si Nicolas Sarkozy, à 200%, dans le moindre détail, en matière de politique de croissance, d'innovation, de relance  de la politique du logement, de santé, de lutte contre le terrorisme (...), si on était 100% d'accord, ce serait deux candidatures inutiles, et il vaudrait mieux concentrer nos efforts", a-t-il poursuivi. "Aujourd'hui, Nicolas Sarkozy (...) n'a pas fait savoir s'il serait candidat", a noté Christian Estrosi "donc il n'y a aucune raison que je revienne en arrière". "Je remercie Nicolas Sarkozy", a-t-il ajouté. 

"Mais j'ai mes idées à défendre (...) que je défendrai aux primaires", a assuré le député UMP, un temps proche de François Fillon. "C'est formidable, avoir l'opportunité de montrer aux Français que nous avons à prendre des engagements devant eux et qu'ils puissent avoir le choix", s'est-il enthousiasmé. 

De grandes contradictions

À lire aussi
Rachida Dati lors du Grand Jury RTL, Le Figaro, LCI Les Républicains
Rachida Dati contre une primaire à droite : "Ce n'est pas 'The Voice'"

"Je pense que sur un certain nombre de sujets, oui, j'ai des choses à dire", a-t-il ajouté. "Je ne crois au retour de la croissance que par le financement de l'innovation", a dit Christian Estrosi en exemple. "C'est un sujet sur lequel nous avons eu de grandes contradictions lorsque j'étais ministre de l'Économie (ndlr, en fait ministre de l'Industrie), entre Christine Lagarde et moi", a-t-il assuré, affirmant qu'il avait dû "quitter le gouvernement, en décembre 2010, à cause de ce désaccord"

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Primaire Les Républicains UMP Christian Estrosi
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants