2 min de lecture Primaire Les Républicains

Primaire Les Républicains : Nicolas Sarkozy défend le vote papier et recadre ses rivaux

Le président de LR demande à ses alliés d'arrêter de polémiquer sur la décision prise pas le bureau politique du parti. Il affirme que ce mode de scrutin sera bien mis en place dans l'Hexagone, en outremer et à l'étranger.

Nicolas Sarkozy lors d'un meeting sur l'environnement le 3 mai 2016.
Nicolas Sarkozy lors d'un meeting sur l'environnement le 3 mai 2016. Crédit : WITT/SIPA
Nicolas Ledain et AFP

Nicolas Sarkozy ne plie pas et reste ferme sur sa décision. Dans une interview à paraître lundi 9 mai dans Le Figaro, le président du parti Les Républicains réaffirme que le vote de la primaire de novembre se fera bien par bulletin papier non seulement dans l'Hexagone, mais aussi en Outre-mer et à l'étranger. "La charte de la primaire est claire : tous les Français doivent voter de manière identique, au moyen de bulletins papier, en métropole, dans les territoires d'Outre-mer et à l'étranger", souligne l'ancien chef de l'Etat.

C'est pourtant la formule du vote électronique qui avait été initialement adoptée pour les territoires éloignés de France lors d'une réunion du comité d'organisation de la primaire en octobre 2015. Seulement, mardi dernier, le bureau politique de la formation a décidé d'imposer un vote papier pour tous par soucis d'égalité. La décision adoptée à 43 voix sur 47 présents a ulcéré les candidats déclarés à la primaire, car aucun d'entre eux n'était présent et la consultation sur la méthode n'avait pas été inscrite à l'ordre du jour

La Haute autorité en charge des scrutins des 20 et 27 novembre n'a pas caché sa surprise concernant ce choix et a rappelé à l'ordre Nicolas Sarkozy. Tout comme Thierry Solère, qui est chargé de l'organisation de la primaire, l'instance estime que le vote papier sera difficile, pour ne pas dire impossible, à mettre en place pour les 1,2 million de Français installés à l'étranger. 

Un risque de "rupture d'égalité"

Si Thierry Solère a expliqué cette semaine que la décision n'était pas encore actée sur ce sujet, Nicolas Sarkozy défend la décision du bureau politique dans cette interview. "Si vous autorisez les Français de l'étranger à voter par voie électronique et pas ceux de l'Hexagone et d'Outre-mer, vous créez une rupture d'égalité contraire à nos principes constitutionnels", estime l'ancien chef de l'État.

À lire aussi
Gérard Larcher et Emmanuel Macron, à Paris le 19 septembre 2018 Gérard Larcher
Présidentielle 2022 : Gérard Larcher pense à se présenter

Le responsable de la formation politique profite aussi de cette tribune pour recadrer ses opposants qui se sont insurgés cette semaine. "Au lieu de polémiquer continuellement, nous devrions tous nous atteler à mettre en oeuvre les meilleurs moyens de garantir la plus large participation de nos compatriotes expatriés", estime le président des Républicains. "Une solution est aisément envisageable. Nous allons nous y atteler. Au-delà, je tiens à rappeler que la primaire est faite pour rassembler, pas pour diviser. J'appelle donc chacun à faire preuve de mesure et à se souvenir que, quel que soit le résultat de la primaire, tous auront besoin de chacun et chacun aura besoin de tous", ajoute Nicolas Sarkozy.

Frédéric Lefebvre, candidat au scrutin de novembre, a aussi réagi par voie de communiqué et indique avoir adressé une lettre à Nicolas Sarkozy pour lui demander "d'inciter le bureau politique à revenir sur cette décision non respectueuse de ses promesses". Le député des Français d'Amérique du Nord affirme que le chef de parti "a lui-même annoncé le 14 mars aux représentants des Français de l'étranger que nos compatriotes établis hors de France voteront par internet pour la primaire".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Primaire Les Républicains Nicolas Sarkozy Les Républicains
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants