1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Primaire Les Républicains : en cas de défaite, Juppé pourrait soutenir Sarkozy
1 min de lecture

Primaire Les Républicains : en cas de défaite, Juppé pourrait soutenir Sarkozy

LE JOURNAL DE LA PRIMAIRE - S'il perd, le maire de Bordeaux apportera sous condition son soutien à quiconque sortira vainqueur de la primaire.

Alain Juppé lors d'un meeting à Strasbourg, le 13 septembre 2016
Alain Juppé lors d'un meeting à Strasbourg, le 13 septembre 2016
Crédit : PATRICK HERTZOG / AFP
"Journal de la primaire" : en cas de défaite, Alain Juppé promet de soutenir le vainqueur... mais sous condition
00:02:14
Jérôme Florin & La rédaction numérique de RTL

"Il y a un peu de panique à bord"... Visiblement Alain Juppé se sent plutôt confiant, à en croire cette phrase lancée à propos de son adversaire le plus redoutable dans cette primaire de droite, Nicolas Sarkozy. Lors de son passage dans L'Émission politique sur France 2 jeudi 6 octobre, le maire de Bordeaux a pointé du doigt les "outrances" de la campagne Sarkozy. Dans le dernier sondage Elabe pour Les Echos, de vendredi 7 octobre, l'ancien président est le seul à voir fléchir sa côte de popularité de quatre points chez les électeurs de la droite et du centre. Alain Juppé, lui, en gagne quatre.

Pour autant, gare à l'outrecuidance. Alain Juppé semble envisager une possible défaite lors des scrutins du 20 et 27 novembre prochain. Et dans ce cas, il affirme qu'il soutiendra le vainqueur de l'élection, à la condition que la primaire soit "honnête", dit-il. Face à David Pujadas et Léa Salamé, le candidat estime que le scrutin "va bien se passer", mais que tout de même il faut "rester vigilant".

La quête d'un Nicolas Sarkozy en baisse

De son côté, Nicolas Sarkozy cherche encore à glaner quelques soutiens. Et à ne pas se faire de nouveaux ennemis. Cela passe notamment par dire du bien de certains de ses anciens collaborateurs. Ainsi, il a accepté de témoigner dans un portrait diffusé prochainement sur France 3 de sa rivale à la primaire : Nathalie Kosciusko-Morizet. "Je crois qu'elle a beaucoup d'amitié pour moi, et j'ai beaucoup d'amitié pour elle", a ainsi déclaré l'ancien président de la République. Avant la clôture du dépôt des candidatures, Alain Juppé avait lui aussi apporté son soutien à la députée parisienne, encourageant ses soutiens à la parrainer.   

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/

Bienvenue sur RTL

Ne manquez rien de l'actualité en activant les notifications sur votre navigateur

Cliquez sur “Autoriser” pour poursuivre votre navigation en recevant des notifications. Vous recevrez ponctuellement sous forme de notifciation des actualités RTL. Pour vous désabonner, modifier vos préférences, rendez-vous à tout moment dans le centre de notification de votre équipement.