1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Primaire des Républicains : Nicolas Sarkozy trouve "surréaliste" le nombre de bureaux de vote
1 min de lecture

Primaire des Républicains : Nicolas Sarkozy trouve "surréaliste" le nombre de bureaux de vote

Si le comité d'organisation de la primaire avait fixé à 10.000, le nombre de bureaux de vote pour la primaire, celui-ci pourrait être remis en cause par Nicolas Sarkozy.

Nicolas Sarkozy à Saint-Étienne
Nicolas Sarkozy à Saint-Étienne
Crédit : JEFF PACHOUD / AFP
Claire Gaveau
Claire Gaveau

"Il ne faut pas que nous nous mettions à trop ressembler au Parti socialiste. Je ne voudrais pas que la compétition pour la primaire fracture Les Républicains". La mise en garde d'Édouard Balladur lors du Grand témoin de RTL est au cœur de l'actualité alors que la bataille fait rage entre les différents leaders de l'ancien parti majoritaire. Ce mardi 13 octobre, une nouvelle polémique vient perturber les débats : le nombre de bureaux de vote lors de la primaire de 2016. 

L'affaire semblait réglée alors qu'un accord sur le calendrier et le nombre de bureaux de vote avait été fixé par le comité d'organisation de la primaire, piloté par Thierry Solère. 10.000 bureaux, au lieu de 8.000 annoncés au préalable, allaient donc être mis en place. Mais ce nombre pourrait être remis en cause. Lundi 12 octobre, dans le cadre d'un séminaire organisé par Les Républicains, Nicolas Sarkozy aurait critiqué cette décision. "Je suis d'accord. 10.000, cela ne paraît pas réaliste. Il faudra revoir ça avec la haute autorité", rapporte Le Lab.

Une question qui devrait alimenter encore de vifs débats entre les leaders du parti et candidats à la primaire alors que la porte-parole des Républicains, Lydia Guirous a contesté la véracité de ces propos sur RFI. Les partisans d'Alain Juppé militent pour le plus grand nombre de bureaux de vote et l'ouverture de la primaire au centre. Selon un sondage Elabe pour L'Opinion, 4,5 millions d'électeurs pourraient voter lors de cette primaire. Et parmi ceux qui sont sûrs de se déplacer l'année prochaine, 42,9% se disent prêts à voter pour l'ancien président de la République, contre seulement 34,7% pour Alain Juppé. 

La rédaction vous recommande
À lire aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/