1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Primaire des Républicains : "Je m'engagerai clairement", assure Jean-Pierre Raffarin
1 min de lecture

Primaire des Républicains : "Je m'engagerai clairement", assure Jean-Pierre Raffarin

REPLAY / INVITÉ RTL - L'ancien premier ministre refuse de donner, pour le moment, le nom du candidat qu'il soutient en vue de 2017.

Jean-Pierre Raffarin, invité du "Grand Jury" le 31 mai 2015
Jean-Pierre Raffarin, invité du "Grand Jury" le 31 mai 2015
Le Grand Jury du 31 mai 2015
53:45
Romain Renner
Romain Renner

À un an et demi de la primaire des Républicains, Jean-Pierre Raffarin refuse de donner le nom du candidat qu'il soutient. "J'ai mon préféré, je le garde dans mon cœur car je veux l'unité. Je ne veux pas engager trop tôt la primaire, explique-t-il. Dès qu'elle sera ouverte, je m'engagerai clairement". L'ancien premier ministre reconnaît toutefois "partager la ligne politique d'Alain Juppé concernant le rassemblement de la droite et du centre".

S'il félicite François Fillon pour "le travail de fond" qu'il a engagé afin de préparer un projet présidentiel pour 2017, Jean-Pierre Raffarin considère que les Républicains ne disposent pas encore d'un "projet terminé". Et de fixer "le printemps prochain" comme période à partir de laquelle la droite devra commencer à faire ses propositions pour l'alternance. "Je préfère perdre sur un programme clair que je peux appliquer plutôt que de gagner avec un programme flou. Je ne suis pas pour que l’on trompe les Français. S’ils votent pour nous, ils peuvent être sûrs que notre programme sera appliqué, cette fois", ajoute-t-il.

Jean-Pierre Raffarin avoue également craindre que Marine Le Pen soit en position d'être élue dans deux ans. "L’exaspération de l’opinion publique fait un anti-Hollande plus fort que l’anti-Sarkozy. Mme Le Pen peut gagner avec des voix de la gauche et de la droite par détestation de l’autre, estime-t-il. Je crois que l’image de la France dans le monde est exceptionnelle. Il faut la protéger. Nous sommes la Révolution, la Résistance, de Gaulle... La seule chose qui peut atteindre notre image, c’est que l’on devienne un pays sombre. Le FN casserait l’image de la France".

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/