1 min de lecture Primaire Les Républicains

Primaire de la droite : Juppé "résistera" si les syndicats veulent bloquer ses réformes

Le maire de Bordeaux n'imagine cependant pas que les syndicats puisse bloquer les rues après son élection.

Alain Juppé lors du premier débat de la primaire de la droite et du centre, le 14 octobre 2016
Alain Juppé lors du premier débat de la primaire de la droite et du centre, le 14 octobre 2016 Crédit : Martin BUREAU / POOL / AFP
Julien Absalon
Julien Absalon
Journaliste RTL

Les syndicats et Alain Juppé, c'est une histoire qui a plusieurs décennies maintenant. En 1995, alors qu'il était Premier ministre, il avait dû faire face à une immense grève générale face à sa tentative de réforme du régime des retraites et de la Sécurité sociale. Face à la contestation sociale, son gouvernement avait fini par reculer. Plus de vingt ans plus tard, l'ancien Premier ministre s'attend-il à un nouveau blocage, notamment de la CGT qui s'est particulièrement illustrée lors du débat sur la loi Travail ? Interrogé à ce sujet lors du premier débat de la primaire de la droite, jeudi 13 octobre, le maire de Bordeaux a balayé cette hypothèse.

Toujours enclin à supprimer les régimes spéciaux pour les nouveaux entrants dans le public, à l'instar de Bruno Le Maire, Alain Juppé assure qu'il "résistera" si les syndicats tentent de bloquer ses réformes. Surtout, il se dit confiant quant à la coopération de la CGT.

"Elle ne bloquera pas les rues. Pourquoi ? Avant les élections, je dirai aux Français : voilà ce que je veux faire, donnez-moi mandat pour faire cela. J'imagine mal que si je suis élu, le lendemain de l'élection, que des organisations syndicales descendront dans la rue pour s'opposer au choix démocratique que les Français auront fait", a ajouté Alain Juppé.

>> Revivez le débat de la primaire de la droite et du centre sur RTL et RTL.fr

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Primaire Les Républicains Les Républicains Alain Juppé
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants