1 min de lecture Primaire Les Républicains

Primaire de la droite : Jean-Frédéric Poisson soutient François Fillon

Dans un entretien accordé au "Figaro", le président du Parti chrétien-démocrate explique pourquoi il choisit le camp de l'ancien premier ministre.

Jean-Frédéric Poisson, candidat à la primaire de la droite, le 24 mai 2016.
Jean-Frédéric Poisson, candidat à la primaire de la droite, le 24 mai 2016. Crédit : JOEL SAGET / AFP
Romain Renner
Romain Renner
Journaliste RTL

Un soutien de plus pour François Fillon. Qualifié pour le second tour de la primaire de la droite et du centre, dimanche 27 novembre, l'ancien premier ministre va bénéficier de l'appui de Jean-Frédéric Poisson. Le président du Parti chrétien-démocrate (PCD) explique ce choix dans un entretien au Figaro publié ce mardi 22 novembre. Celui qui a obtenu 1,5% des voix lors du premier tour du scrutin vient grossir les rangs de l'ancien premier ministre, déjà rejoint par Nicolas Sarkozy (20,6%) et Bruno Le Maire (2,4%).

"J'ai toujours dit que le projet d'Alain Juppé était extrêmement technocratique, fondé sur l'idée d'une France multiculturelle que je refuse et très fédéraliste, pour ne pas dire mondialiste, sur le plan économique. Le projet de François Fillon, lui, a intégré un certain nombre d'éléments essentiel. Donc, je le soutiens pour que son projet l'emporte sur celui d'Alain Juppé", explique-t-il.

Qualifié avec 28,5% des suffrages, Alain Juppé est soutenu par Nathalie Kosciusko-Morizet (2,6%) et Jean-François Copé (0,3%) dans le duel qui l'oppose à François Fillon.

Alain Juppé et François Fillon au second tour
La rédaction vous recommande
Lire la suite
Primaire Les Républicains Jean-Frédéric Poisson François Fillon
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants