2 min de lecture Présidentielle 2017

Présidentielle 2017 : les cadres du Parti communiste refusent de soutenir Mélenchon

Réunis en Conférence nationale ce samedi 5 novembre, les délégués nationaux du PCF s'opposent au choix "personnel" du secrétaire national Pierre Laurent.

Micro générique Switch 245x300 RTL Soir Week-End Vincent Parizot iTunes RSS
>
Présidentielle 2017 : la Conférence nationale du Parti communiste refuse de soutenir Mélenchon Crédit Média : Julien Fautrat | Durée : | Date : La page de l'émission
Ludovic Galtier
Ludovic Galtier
et Julien Fautrat

Est-ce le début d'une nouvelle crise au Parti communiste français ? Réunis en conférence à la Cité de la Science à Paris, les délégués nationaux du parti de la faucille et du marteau ont voté contre un ralliement à Jean-Luc Mélenchon en vue de l'élection présidentielle. Sur les 519 cadres, les parlementaires, qui ont pris part au vote sur la stratégie à adopter en 2017, 274 (53,69%) sont favorables à l'émergence d'une candidature communiste autonome. Le soutien à une candidature de Jean-Luc Mélenchon, que le secrétaire national Pierre Laurent appelait de ses vœux, n'a recueilli que 218 voix (44,31%). Le fin mot de l'histoire reviendra aux 50.000 militants lors d'un scrutin organisé par chacune des fédérations départementales entre le 24 et le 26 novembre.

En minorité au sein de son propre parti, Pierre Laurent, désavoué par les siens, a annoncé qu'il est "décidé à respecter le choix qui nous engagera tous à l'issue de la consultation des communistes" et évoqué "une belle leçon de démocratie". S'ils suivent l'avis émis ce samedi 5 novembre par les cadres, le Parti communiste se choisira un candidat et présentera donc une candidature supplémentaire à la gauche de la gauche.

"Vous croyez que je fais tout ce que j'ai fait pour aujourd'hui (...) me plier aux injonctions de "La France insoumise" Vous rigolez!", avait tenté de rassurer depuis la tribune M. Laurent, en promettant que le PCF garderait son "autonomie d'initiatives". Si cette décision est un coup dur pour Pierre Laurent, le patron des députés communistes, lui, voit le résultat de ce vote d'un bon oeil. André Chassaigne, "disponible" pour incarner le PCF en 2017, est persuadé qu'un "candidat communiste pourra porter la parole du rassemblement, contrairement à Jean-Luc Mélenchon qui se prend pour un homme providentiel."

Jean-Luc Mélenchon se trouve actuellement dans une bonne dynamique. De nombreux sondages font de lui le troisième homme de la présidentielle, derrière le candidat Les Républicains (Alain Juppé ou Nicolas Sarkozy, selon les hypothèses testées) et Marine Le Pen, mais devant le candidat du PS (François Hollande ou Manuel Valls).

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Présidentielle 2017 Parti communiste Jean-Luc Mélenchon
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants