4 min de lecture Présidentielle 2017

2017 : comment avance la course aux parrainages des "petits" candidats ?

INTERVIEWS - Les candidats à la présidentielle multiplient les coups de téléphone et les déplacements pour convaincre les maires.

Une vue du palais de l'Élysée
Une vue du palais de l'Élysée Crédit : SIPA
109127536140888961261
Ludovic Galtier
Journaliste RTL

Moins de 60 jours. C'est le temps qu'il reste aux candidats à la présidentielle pour réunir les 500 parrainages, la clef pour se trouver sur la ligne du départ du scrutin le 23 avril. En 2012, ils étaient 10 à être parvenus à récolter les signatures d'élus, 12 en 2007. Le record de candidats a été établi en 2002, lorsqu'ils étaient 16 à avoir pris part à la compétition.

Cette règle est critiquée par les protagonistes de chaque présidentielle. Nouveauté en 2017 : le Conseil constitutionnel publiera le nom de tous les parrains des candidats. Seuls 500 noms, tirés au sort, étaient publiés jusque-là. Dans le même chapitre, les élus devront envoyer par eux-mêmes les formulaires de parrainages au Conseil constitutionnel. En attendant le vendredi 17 mars, jour de bouclage de la pêche aux signatures, où en sont les candidats ?

Philippe Poutou (NPA) a recueilli 200 promesses de parrainages

En difficulté dans sa course aux parrainages, Philippe Poutou a lancé un appel. Un texte, notamment soutenu par Noël Mamère, le réalisateur François Ruffin (Merci Patron) et l'écrivaine Annie Ernaux. Le candidat du Nouveau parti anticapitaliste (NPA), qui compte seulement 200 promesses de parrainages, n'imagine pas la tenue de l'élection présidentielle sans lui. "On a déjà été candidat plusieurs fois et à chaque fois, il faut reprouver notre légitimité", se désolait-il lundi 16 janvier, lors d'une conférence de presse.

À lire aussi
Logo de La République En Marche La République En Marche
La République En Marche : pourquoi une enquête préliminaire est-elle en cours ?

"On insiste sur l'aspect démocratique. S'il n'y a pas de voix anti-capitaliste dans la campagne, il manquera quelque chose", a renchéri Christine Poupin, une autre porte-parole du NPA.

Philippe Poutou
Philippe Poutou Crédit : JOEL SAGET / AFP

Nathalie Arthaud (Lutte ouvrière) est "convaincue" d'être candidate

Depuis 1974, Lutte ouvrière n'a jamais été absente d'une élection présidentielle. Avec Arlette Laguiller, d'abord, avec Nathalie Arthaud, depuis 2012. Pour celle qui a succédé à l'icône de l'extrême gauche, il est donc inimaginable de ne pas se qualifier pour la présidentielle. "Je suis convaincue que je serai candidate", confie-t-elle à RTL.fr.

Hors de question pour elle de nous indiquer quel est son état d'avancement. Nous nous contenterons donc d'une tendance. "La collecte avance. Nous sommes pour l'instant au même niveau qu'en 2012. Nous avons établi des contacts officieux, ce sont des engagements, des promesses. On est dans une phase préparatoire."

Nathalie Arthaud, invitée de RTL, le 14 mai 2015
Nathalie Arthaud, invitée de RTL, le 14 mai 2015 Crédit : Paul Guyonnet / RTL.fr

Surtout en contact avec les mairies rurales, toutes couleurs politiques confondues, Nathalie Arthaud, qui défend l'interdiction des licenciements et des plans de suppressions d'emplois dans les entreprises qui font des bénéfices ou encore un salaire minimum de 1.800 euros, se montre "confiante". Une seule inconnue subsiste, selon elle. "Les maires vont recevoir les formulaires officiels (dès le 23 février, ndlr), et ce sont eux qui vont devoir les renvoyer au Conseil constitutionnel. En 2012, les militants s'en occupaient. Cela rend le système plus compliqué", déplore-t-elle.

Jacques Cheminade est proche du but, avec "plus de 450 promesses"

Après 1995 et 2012, le président de Solidarité et Progrès veut remettre ça en 2017. Contactée par RTL.fr, Alexandra Bellea-Noury, l'attachée de presse de Jacques Cheminade, révèle que son candidat comptabilise "plus de 450 promesses de parrainages" : "La dynamique est bonne, on va chercher plus de 500 promesses pour s'assurer une marge."

Jacques Cheminade
Jacques Cheminade Crédit : BERTRAND LANGLOIS / AFP

Les équipes du candidat - 200 personnes bénévoles réparties sur tout le territoire - passent en ce moment "des milliers d'heures" au téléphone sur leur temps libre. "La réalité du terrain démontre que les maires, qui font face à une crise terrible, ne sont pas idéologues". Un atout, selon son attachée de presse, pour Jacques Cheminade.

Rama Yade a convaincu "300 maires ruraux"

Dans les colonnes du Figaro le 15 janvier, Rama Yade, candidate à la présidentielle depuis le 21 avril 2016, a donné de ses nouvelles. "J'ai convaincu 300 maires ruraux exclusivement, assure-t-elle. Ça ne trompe pas, ça dit quelque chose. Ce ne sont pas des grandes villes, des agglomérations, ce ne sont pas des élus encartés. Il s'agit de maires indépendants dans les zones rurales et dans les départements où le Front national est très fort : c'est le Vaucluse, le Var, la Picardie".

Rama Yade, le 14 septembre 2013, à Chasseneuil-du-Poitou.
Rama Yade, le 14 septembre 2013, à Chasseneuil-du-Poitou. Crédit : AFP

Michèle Alliot-Marie ne communique pas

Elle a occupé toutes les fonctions régaliennes au sein des différents gouvernements auxquels elle a collaboré, Michèle Alliot-Marie a adressé un courrier à tous les élus français quelle que soit leur couleur politique "ce week-end (14-15 janvier, ndlr)". Joint par RTL.fr, Florimond Olive, proche de l'ancienne ministre de l'Intérieur, ne donne pas d'indication sur son nombre de soutiens. Dans Le Parisien du 20 janvier, la candidate est toutefois plus prolixe. Elle annonce avoir décroché 300 signatures. "Cela avance, je reçois chaque jour des promesses. Je dois en être à 300, et je suis très confiante pour avoir les 500."

Michèle Alliot-Marie, lors du Conseil national Les Républicains le 13 février 2016 à Paris
Michèle Alliot-Marie, lors du Conseil national Les Républicains le 13 février 2016 à Paris Crédit : LIONEL BONAVENTURE / AFP

Florimond Olive en est sûr : celle qui est à la tête du mouvement Nouvelle France n'abandonnera pas la partie. Certains prédisent, en effet, que Michèle Alliot-Marie pourrait se retirer si elle obtenait l'investiture aux législatives dans les Hauts-de-Seine. "C'est débile, minable. Les investitures ont déjà été attribuées. C'est ridicule, si elle avait voulu une investiture quelque part, elle l'aurait eue." MAM publiera prochainement une deuxième série de son recueil de lettres sur son site EtSiC'étaitM, et mènera une campagne de terrain "sans caméras".

Nicolas Dupont-Aignan est "en bonne voie"

Dans l'entourage du candidat de Debout la France, qui affiche des ambitions d'un score à deux chiffres au soir du premier tour, la qualification pour la présidentielle ne fait aucun doute. "On continue notre tour de France", explique un proche du candidat à RTL.fr, ajoutant que la quête des parrainages était "en bonne voie". Sans en dire plus.

Nicolas Dupont-Aignan pourrait faire partie du cabinet fantôme de Marine Le Pen
Nicolas Dupont-Aignan pourrait faire partie du cabinet fantôme de Marine Le Pen Crédit : ALAIN JOCARD / AFP
La rédaction vous recommande
Lire la suite
Présidentielle 2017 Nathalie Arthaud Philippe Poutou
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7786783317
2017 : comment avance la course aux parrainages des "petits" candidats ?
2017 : comment avance la course aux parrainages des "petits" candidats ?
INTERVIEWS - Les candidats à la présidentielle multiplient les coups de téléphone et les déplacements pour convaincre les maires.
https://www.rtl.fr/actu/politique/presidentielle-2017-dupont-aignan-yade-poutou-cheminade-arthaud-parrainages-7786783317
2017-01-18 07:00:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/xw5DLZlstNwXswH6iEsu6Q/330v220-2/online/image/2016/0826/7784595533_une-vue-du-palais-de-l-elysee.jpg