2 min de lecture Présidence UMP

VIDÉO - Présidence UMP : le début du vote perturbé par "une attaque extérieure"

Le site où les militants sont appelés à voter a rencontré des problèmes techniques vendredi 28 novembre en début de soirée.

Le logo de l'UMP (illustration).
Le logo de l'UMP (illustration). Crédit : AFP / Pierre Andrieu
Raphaël Bosse-Platière
Raphaël Bosse-Platière
et Benjamin Hue

À peine a-t-il commencé que le vote pour la présidence de l'UMP fait déjà planer le spectre de l'élection ratée de 2012. Les militants UMP peuvent voter en ligne pour élire leur prochain président depuis vendredi 20 heures jusqu'au lendemain à la même heure. Mais sitôt le scrutin ouvert, des problèmes ont été signalés. Des légers couacs qui ne devraient pas conforter l'image d'un parti au bord de l'implosion pour une large majorité de Français.

Le site du vote victime d'une cyberattaque selon la Haute autorité

Le site internet sur lequel les adhérents doivent se rendre pour aller voter a rencontré des problèmes techniques à plusieurs reprises. Malgré les précautions prises pour éviter les mauvaises surprises, il était impossible, dès la première heure de vote, d'accéder au site u-m-p.org/congres-2014/accueil, où les adhérents du parti devaient enregistrer leur identifiant et leur mot de passe afin de pouvoir procéder au vote.

Selon la Haute autorité en charge du bon déroulement du scrutin, le site, qui était rapidement saturé, a fait l'objet d'une cyberattaque. "S'agissant de la surveillance du système, la Haute-autorité a constaté une attaque extérieure. Il s'agit de l'un des risques anticipés et les dispositions prévues ont été mises en oeuvre. Cela a pu avoir pour effet de ralentir l'accès au site du vote", peut-on lire sur le site de l'instance. Peu avant minuit, la situation n'était pas encore totalement rétablie.

Luc Chatel face à "une erreur de connexion"

Parmi les adhérents qui ont connu des difficultés pour voter, le secrétaire général du parti, Luc Chatel, a admis devant les caméras de BFMTV avoir été confronté à "une erreur de connexion". 

>
Présidence UMP: "erreur de connexion" pour Luc Chatel
À lire aussi
Jean-François Copé Primaire Les Républicains
Primaire de la droite : Copé s'explique sur sa lutte fratricide avec Fillon pour la présidence de l'UMP

Sur Twitter, ils sont nombreux à signer de petits bugs, notamment des personnalités du parti. 

Le message téléphonique malvenu de Bruno Le Maire

En début de soirée, Bruno Le maire a été rappelé à l'ordre par la Haute autorité censée veiller au bon déroulement du scrutin. Le candidat aurait sollicité des électeurs par téléphone, alors que la campagne a normalement pris fin jeudi soir. Certains n'ont pas manqué de dénoncer sur Twitter des "méthodes de voyou".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Présidence UMP UMP Nicolas Sarkozy
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants