1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Prélèvement à la source : Bercy annonce des ajustements
2 min de lecture

Prélèvement à la source : Bercy annonce des ajustements

Le prélèvement à la source de l'impôt sur le revenu entrera en vigueur le 1er janvier 2019, mais le gouvernement prévoit deux ajustements à la mesure, concernant les crédits d'impôt et la situation des employés à domicile.

800.000 foyers fiscaux ont décidé de moduler leur taux depuis janvier
800.000 foyers fiscaux ont décidé de moduler leur taux depuis janvier
Crédit : PHILIPPE HUGUEN / AFP
Prélèvement à la source : Bercy annonce des ajustements
01:44
Thibaut Deleaz & AFP

Le prélèvement à la source de l'impôt sur le revenu entrera bien en vigueur au 1er janvier 2019, a confirmé le Premier ministre Édouard Philippe mardi 4 septembre. Deux ajustements vont cependant être apportés au dispositif, sur les crédits d'impôts et pour les employés à domicile.

Avec le prélèvement à la source, les crédits d'impôts doivent bien être maintenus, mais ils ne pourront être calculés qu'à l'issue de chaque année fiscale et donc seront prélevés chaque mois avant d'être remboursés en septembre. Le gouvernement avait prévu de verser un acompte de 30% dès le 15 janvier, il est finalement revu à la hausse et sera de 60% du crédit d'impôt total.

Le dispositif sera par ailleurs étendu aux réductions d'impôts en faveur de l'investissement locatif (Pinel, Duflot, Scellier, investissement social...) et en faveur des dons aux oeuvres, des personnes en difficulté et des cotisations syndicales, le tout pour une avance "de plus de 5 milliards d'euros" selon le ministère des Finances.

Acompte en septembre 2019 pour les employés à domicile

Le cas des 250.000 salariés de particuliers-employeurs était plus que délicat pour Bercy. La plateforme devant leur permettre de déclarer leur salaire n'étant pas prête à temps, le ministère a du décaler la mise en place du prélèvement à la source en 2020 pour eux.

À lire aussi

Mais cette solution, qui conduisait les employés à domicile à payer un double impôt en 2020, avait été vivement critiquée. Pour se sortir de cette situation, Bercy avait même envisagé exonérer ces salariés d'impôt sur le revenu en 2019. Mais face au principe d'égalité devant l'impôt, cette mesure avait peu de chance d'être validée par le Conseil constitutionnel.

Finalement, un acompte annuel sera demandé en septembre 2019, calculé sur la base des revenus connus. L'impôt sera ensuite régularisé en 2020, lorsque la totalité des revenus de 2019 auront été déclarés. "Cette solution permettra de préserver l'environnement administratif de ces personnes et d'éviter le double-prélèvement en 2020", souligne le ministère des Finances.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/